Alexandre Astier, de « Kaamelott », a désormais un astéroïde à son nom !

Par
985
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Alexandre Astier peut maintenant se targuer d’avoir un astéroïde à son nom. Non, il n’a pas troqué une planète sur le marché noir ! C’est bien un astronome qui l’a baptisé « Astier », après l’avoir découvert en 2008.

Le 29 août dernier, après avoir appris la nouvelle, le comédien a réagi sur Twitter avec beaucoup d’humour : « Avec du bol, je serai responsable de l'extinction de l'humanité ». Il doit cette folle histoire à l’astronome amateur français Patrick Sogorb, qui a découvert l’astéroïde 236984, désormais appelé « Astier », lors d’une chasse aux astéroïdes.



La scène se passe en 2008, à Eygalayes en région Auvergne-Rhône-Alpes. La nuit est tombée, le ciel est dégagé, le temps est excellent. Et surtout, il n’y a aucune pollution lumineuse. En somme, le temps parfait pour scruter l’univers et chercher de nouveaux horizons. L’astronome Patrick Sogorb dévoile les secrets de sa chasse à France Info : « Le principe est de choisir une zone du ciel dans laquelle on suppose qu'on peut en découvrir de nouveaux (astéroïdes) et de prendre trois photographies de cette zone à environ 30 minutes d'intervalle. » Il faut alors se munir de patience pour contempler le ciel plusieurs nuits d’affilée avant de trouver le Graal. Patrick, cette nuit-là, a découvert l’astéroïde 236984.

Maintenant, reste à savoir s’il est vraiment nouveau et non identifié. L’astronome envoie donc ses photos Minor Planet Center. Cet organisme se charge de collecter les données et nomme pour l’instant l’astéroïde : 2008 PP21. Pour connaître l’orbite exacte de l’astéroïde cela prend plusieurs années.

Au printemps, l’emplacement et l’orbite de ce nouvel astéroïde 236984 sont désormais connus et il ne reste plus qu’à Patrick Sogorb de lui attribuer un nom définitif. L’astronome a vite donné sa réponse et l’a ensuite partagée sur Twitter, suivi d’une l’explication.



Alexandre Astier mérite d’avoir un astéroïde à son nom

Fan de la première heure de la série « Kaamelott », il a appris qu’Alexandre Astier était un passionné d’astrophysique. L’astronome a ensuite vu le spectacle d’Astier « l’ExoConference » pour lequel le comédien a reçu un prix de la Société française d'astronomie et d'astrophysique.

Dans ce spectacle, il interprète un professeur expliquant les différentes théories sur le cosmos et s’empare des théories fumeuses sur la vie extraterrestre. Patrick Sogorb sort du spectacle convaincu par le discours clair et intelligent d’Alexandre Astier, et décide qu’il mérite d’avoir un astéroïde à son nom. L’astéroïde 236984 s’appelle donc, maintenant, « Astier ».
Commentaires