10 raisons pour lesquelles « American Gods » est-elle LA série américaine du moment, à regarder absolument !

Par
365
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est officiel, Bryan Fuller et son univers singulier reviennent sur notre petit écran pour notre plus grand plaisir ! Le papa d’Hannibal fait son grand retour à la télévision avec sa dernière création inspirée du best-seller de Neil Gaiman, « American Gods ».

La nouvelle série de Bryan Fuller et Michael Green, diffusée aux États-Unis par la chaîne Starz, s’articule autour de Shadow Moon (Ricky Whittle), ex-taulard, qui, venant d’apprendre la mort de sa femme, se rend à son enterrement. Sur son chemin, il rencontre le mystérieux Mr. Wednesday (Ian McShane). Celui-ci s’avère être Odin, dieu nordique qui est venu parmi les mortels pour combattre les divinités modernes (la technologie, les nouveaux médias…) dont leur pouvoir grandit dangereusement. Voulant retrouver sa gloire passée, l’immortel embauche Shadow pour être son garde du corps et l’entraîne dans un incroyable périple à travers les États-Unis où se mêle magie et combats. L’ancien prisonnier se retrouve alors pris dans une guerre le dépassant où Anciens Dieux affrontent les Nouveaux pour survivre.
Crédit photo : Starz

Série américaine, dramatique et fantastique, « American Gods » met en scène un imaginaire pop, violent et psychédélique développé dans 8 épisodes de 60 minutes. Le premier épisode a récemment été dévoilé durant le festival français Séries Mania. Il n'a fallu que peu de temps avant de découvrir les retours élogieux de la presse. Le show est déjà considéré comme l’une des séries phares de l’année 2017.

Dans cet article, nous vous dévoilons toutes les raisons expliquant le succès indiscutable de « American Gods ».

1. Une série créée et réalisée par les créateurs de Hannibal

Nous retrouvons pour la réalisation du pilote, David Slade, réalisateur de la fabuleuse série « Hannibal » et son créateur, Bryan Fuller. « American Gods » est imprégné de l’univers de celle-ci. Si vous avez été fan de « Hannibal », vous retrouverez vos repères dans « American Gods ». La nouvelle série partage avec elle des similarités flagrantes notamment dans la façon de filmer, dans la violence portée à l’écran, dans les thématiques traitées, dans le schéma de narration évoluant à un rythme identique et dans la bande originale qui a été imaginée par le même compositeur que « Hannibal », Brian Reitzell.

2. Une BO angoissante rythmant l’histoire

Une bande originale poignante et angoissante soutient efficacement le scénario, transmettant au spectateur un sentiment de mystère mêlé à de l’horreur.

3. Une série adaptée d’un best-seller captivant

« American Gods » est inspiré d’un classique de la littérature fantaisie américaine, écrit par Neil Gaiman. Publiée en 2001, son histoire a inspiré les créateurs de la série. Le show commence de la même manière que dans le livre et son intrigue est identique à celle du roman tout le long de son déroulement. Cependant, la série a été modernisée pour intégrer toutes les avancées technologiques qu’il y a eues depuis 2001. Ainsi, le Web 2.0, le mobile et les réseaux sociaux sont au cœur du récit.

4. Une association de plusieurs genres cinématographiques pour un rendu explosif

« American Gods » est à la fois une série dramatique mais également une série fantastique où les Anciens Dieux rencontrent les Nouveaux régissant notre ère, ce qui annonce une guerre sans précédent. Psychédélique, la série présente différentes époques et frôle la science-fiction mêlant terreur et splendeur. Nous ne pouvons donc pas la catégoriser, si ce n’est que c’est une série moderne et unique !


5. Un casting au top

Les acteurs ont tous joué dans de grandes productions : nous retrouvons Ricky Whittle (The 100) en Shadow Moon, Ian McShane (John Wick) en Mr. Wednesday, Pablo Schreiber (Orange is the new black) en Mad Sweeney, Emily Browning (Pompéi) en Laura Moon, Kristin Chenoweth (Un voisin trop parfait) en Easter déesse du printemps, Crispin Glover (Alice au Pays des Merveilles) en Mr World et Orlando Jones (Sleepy Hollow) en Mr. Nancy. Ils sont talentueux, charismatiques, envoûtants et ont su s’approprier l’univers de Fuller à la perfection.


6. Une narration basée sur le suspense pour nous rendre accro

Pour pouvoir saisir l’intrigue dans son ensemble, il ne faut pas se contenter des premiers épisodes. La narration est ficelée de manière à ce que nous comprenions ses rouages au fil des épisodes et rencontres que fera Shadow Moon. Ainsi, comme le personnage, il est nécessaire d’avancer pour savoir dans quoi on s’embarque. Le suspense, étant au cœur de l’intrigue, vous fera devenir accro à la série. Attention binge watching assuré !

7. Un humour noir mais bien dosé

L’humour occupe une place importante dans la série. En effet, malgré la terreur y régnant, « American Gods » est drôle. L’humour est imprégné de noirceur mais malgré cela il allège la série. Il permet de détendre l’atmosphère lorsque certaines scènes sont empreintes d’une grande gravité.


8. Pas seulement un divertissement : un acte de foi

La série, en plus de nous divertir, nous interroge sur nos croyances et les limites de la société actuelle. Elle nous montre l’impact qu’a le passé sur le présent et nous met en garde envers les nouvelles technologies qui envahissent notre quotidien. « American Gods » nous pousse ainsi dans nos retranchements et nous interroge sur notre foi en l’humanité. Êtes-vous prêt à croire ?


9. Un clin d’œil à des classiques du cinéma

Dès le premier épisode de la série, les créateurs ont intégré des références à certains chefs-d’œuvre du 7e art comme « Orange Mécanique » ou « Alien ». Mises en avant, vous n’aurez pas de mal à les repérer.

10. Les premières critiques sont élogieuses

Diffusé lors du festival Séries Mania à Paris, il y quelques jours, le premier épisode de la série a conquis la presse comme le public. Le magazine Entertainment Weekly a même caractérisé la série comme « le show le plus important du network américain »…

Bonus : Un générique psychédélique et hypnotisant

Quand vous regarderez le générique de « American Gods », vos yeux ne pourront plus se détacher de l’écran. Les néons vous éblouiront pourtant votre regard restera scotché à l’écran et vous serez happé par l’histoire racontée. Impressionné par la métaphore divulguée, peu à peu vous saisirez le moteur de l’intrigue symbolisé par le détournement des objets sacrés associés aux nouvelles technologies.



Il a fallu six longues années à Bryan Fuller pour réaliser « American Gods » car celui-ci souhaitait présenter aux téléspectateurs une expérience audiovisuelle unique. Autant vous dire que le créateur a réussi son pari : le show vaut le coup d’œil et offre un contenu exceptionnel, inégalé sur le marché des séries. Nous terminerons cet article en qualifiant la série de fascinante. Fascinant, tel est le mot qualifiant le mieux la série portée par Ricky Whittle. Donc si vous souhaitez être captivé voire envoûté par une série, commencez « American Gods », vous ne serez pas déçu !

Sa diffusion française se fera sur Amazon Prime Video à partir du 1er mai 2017. Plus qu’une semaine à attendre…


Commentaires
Vous aimerez aussi