Une végétarienne devient cannibale pour « Grave », le film d'horreur français/belge dont tout le monde parle ... Voici la première bande-annonce, choc !

Par
2 828
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Dérangeant, sanglant, choquant… Cannibale.

 

Les spectateurs ne lésinent pas sur les adjectifs Tarantinesques afin de qualifier « Grave », le premier long-métrage de Julia Ducournau , que beaucoup qualifient déjà de ‘meilleur film d’horreur de l’année 2017’.

 

En voici enfin la première bande-annonce (attention, estomacs sensibles s’abstenir) :

Ayant fait trembler les salles de nombreux festivals (Cannes, Toronto, etc) — et même malmené certains spectateurs qui, choqués par le film, avaient dû quitter la salle de projection — Grave marque les esprits à travers un rendu visuel gorissime et une trame originale : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

 

Garance Marillier (Justine), nouvelle jeune première du cinéma français, s’apprête donc à rejoindre le tiercé gagnant des trois voraces les plus célèbres de l’histoire du petit et du grand écran, Anthony Hopkins (Hannibal Lecter), Gaspard Ulliel (Hannibal Lecter : Les Origines du mal) ou encore Mads Mikkelsen (dans la série Hannibal).

Rouge International


Produit par Julie Gayet, ‘Grave’ semble décidément ne laisser personne indifférent. Pas même M. Night Shyamalan (le réalisateur de Sixième Sens, Incassable et Split) qui en est allé de son petit commentaire sur son compte Twitter : « Vu le nouveau film français/belge ‘Grave’. Puissant, perturbant et tabou. Tellement innovateur dans sa forme et le traitement du sujet du cannibalisme. Ça m’a fait flipper. » Ambiance.

 

 Rendez-vous dans les salles le 15 mars prochain (si l’estomac vous en dit) !

Commentaires
Vous aimerez aussi