Joie ! Le film culte « Le Diable s'habille en Prada », avec Meryl Streep, va avoir droit à sa propre comédie musicale à Broadway... pilotée par Elton John !

Par
18
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le film avait jeté un véritable pavé dans la mare lisse, inaccessible et dorée de l’impitoyable monde de la mode, lorsqu'il était sorti sur nos écrans en 2006. Aujourd’hui, « Le Diable s’habille en Prada » revient faire trembler les fashionistas… mais à Broadway !
20thCenturyFox
Comment oublier l’adorable journaliste Andrea Sachs (Anne Hathaway,) aux mains de la tyrannique Miranda Priestly (Meryl Streep), rédactrice en chef crainte et vénérée du magazine de mode ultime, « Runway » ?

Grandement inspirée par ses aventures professionnelles au sein du Vogue américain, l’auteure Lauren Weisberger avait publié son roman/récit en 2003, tirant un parallèle plus ou moins assumé de sa relation tumultueuse avec Anna Wintour, célèbre rédactrice/dictatrice de mode, trois ans avant que le film éponyme ne devienne le hit que l’on connaît aujourd’hui.

Une adaptation sur les planches de Broadway assurée par Fox Stage Production (le 20th Century Fox du théâtre) et c’est Elton John qui se collera à la musique. Une valeur sûre de la composition — outre le succès qu’on lui connaît dans sa carrière personnelle — comme en témoignent ses succès d’adaptation théâtrale tels que « Le Roi Lion », « Aida » ou encore « Billy Elliot ».

En collaboration avec le scénariste et parolier Paul Rudnick (« Et l’homme créa la femme », « Marci X », « Les valeurs de la famille Addams »), l’iconique chanteur britannique de 69 ans a déclaré : « Ré-imaginer ‘Le Diable s’habille en Prada’ pour en faire une comédie musicale est vraiment très excitant. Je suis un très grand fan du livre ainsi que du film, et j’ai une grande affection pour le milieu de la mode. J’ai tellement hâte de m’attaquer à cette si grande référence de la culture populaire ! »

Il n’y a pas de date annoncée pour le moment. Mais une immense impatience se profile déjà par-delà les deux côtés de l’Atlantique ! That’s all.
Elton john
Commentaires