« Ghost in the Shell », l'adaptation ciné du manga culte avec Scarlett Johansson : enfin, les premières bandes-annonces... et y en a 5 !

Par
498
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Plus tôt dans l’année, a été annoncée la production en « live » (comprenez : avec de « vrais acteurs », NDLR) pour le cinéma de « Ghost in the Shell », manga culte de Masamune Shirow, qui avait été une première fois adapté en animé long-métrage en 1995 par Mamoru Oshii.


Cette adaptation, restée dans les esprits par sa qualité visuelle et sa bande-son, envoûtante, a donc obligé Rupert Sanders (à qui l’on doit Blanche-Neige et le Chasseur), réalisateur de la nouvelle version hollywoodienne, avec Scarlett Johansson dans le rôle-titre, à placer la barre encore plus haut.

 

Co-produit et distribué par Paramount Pictures, ce film événement de 2017, avec également Takeshi Kitano au casting, s’est dévoilé dans la nuit du mercredi 21 septembre aux États-Unis, lors de la diffusion du dernier épisode de la saison 2 de « Mr Robot ».


Voici donc les 5 « teasers » (très courtes bandes-annonces de lancement, avant la véritable bande-annonce, NDLR), à couper le souffle :

On voit tout de suite que l’esthétique du manga original a été respectée. Et on ne peut s’empêcher de faire référence à la version animée de Mamoru Oshii de 1995 au vu de ces 5 magnifiques teasers.

Une réalisation léchée, qui fera peut-être oublier la polémique quant au fait qu’Internet s’était ému de voir une actrice américaine castée plutôt qu’une Japonaise, eu égard au manga.

 

Le pitch : « Ghost in the shell » conte le quotidien mouvementé, dans un monde cyberpunk-futuriste des années 2030, de Motoko Kusanagi, cyborg avec des capacités humaines de la section d’élite anticriminelle, la section 9. Elle devra notamment surveiller les agissements de la compagnie Hanka Robotic, très avancée sur la cyber technologie et qui pourrait utiliser ses connaissances à des fins criminelles…


Au casting : Scarlett Johansson (cyborg - Motoko Kusanagi), Takeshi Kitano (Daisuke Aramaki, le chef de la section 9), Michael Pitt (Kuze), Pilou Asbæk (le « second » de Motoko, Batou), Juliette Binoche (Dr. Ouelet), Kaori Momoi,  Chin Han, Danusia Samal, Yutaka Izumihara et Tuwanda Manyimo.

Végétariens et véganes : attention aux risques d'AVC
Source : Slash Film
Commentaires