Jean Dujardin : 9 choses à savoir sur l'acteur d'OSS 117

À l’occasion de la sortie d’OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire au cinéma, la rédaction a décidé de concocter un top sur Jean Dujardin alias Hubert Bonisseur de la Bath.

Surfer, agent secret, cow-boy ou encore vedette du cinéma muet : Jean Dujardin peut tout jouer à la perfection. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Frenchy est l’un des acteurs les plus doués de sa génération.

À voir aussi

Le 4 août prochain, le comédien sera à l’affiche du très attendu OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire de Nicolas Bedos. Après Le Caire, nid d’espions (2006) et Rio ne répond plus (2009), Jean Dujardin renfilera le costume d’Hubert Bonisseur de la Bat, un espion français doté d’un humour inoubliable.

En attendant de découvrir le troisième volet d’OSS 117, voici 9 choses à savoir sur Jean Dujardin.

Jean Dujardin souhaitait devenir dessinateur

Crédit Photo : ALLIANCE VIVAFILM

Aujourd’hui, Jean Dujardin est considéré comme un monument du cinéma français. Pourtant, le comédien ne se destinait pas à une carrière d’acteur. Durant sa jeunesse, l’acteur ambitionne de devenir dessinateur et ambitionne d’intégrer une école d’arts plastiques.

Afin de financer ses études, il travaille comme serrurier dans l’entreprise de son père. C’est au cours de son service militaire qu’il découvre ses talents comiques. Dès lors, il décide de se lancer dans la comédie.

À Paris, l’apprenti comique se produit dans des cafés-théâtres avec la troupe Nous Ç Nous. Cette bande est composée de plusieurs humoristiques dont Bruno Salomone, Éric Massot ou encore Luc Antoni.

Repéré par Patrick Sébastien, le « boys band de comiques » participe régulièrement à l’émission « Fiesta » de Patrick Sébastien (France 2). La troupe se produit également sur la scène de « Graines de star », diffusée sur M6.

Jean Dujardin a créé le personnage de Brice de Nice

Crédit Photo : Mandarin Production

C’est dans l’émission « Graines de star» que le comédien acquiert une certaine notoriété avec son interprétation du surfeur mégalomane niçois Brice de Nice. Fruit de l’imagination de Jean Dujardin, ce personnage de fiction apparaît par la suite dans plusieurs sketches télévisés.

Vous l’ignorez peut-être, mais Jean Dujardin s’est inspiré de l’un de ses camarades de classe pour créer son personnage en 1995. Le lycéen prenait malin plaisir à « casser les gens en prenant pour quelqu’un d’intelligent et de très spirituel », soulignent nos confrères d’Allociné.

En 2005, Brice de Nice apparaît pour la première fois au cinéma et c’est Jean Dujardin qui prête naturellement ses traits au surfeur à la chevelure blonde décolorée.

Le long-métrage, réalisé par James Huth, a rencontré un énorme succès dans l’Hexagone avec 4,5 millions de spectateurs. Les aventures de Brice de Nice se poursuivent dans une suite intitulée Brice 3... parce que le 2 je l'ai cassé ! (2016).

Jean Dujardin entre dans la légende du cinéma français

Crédit Photo : AFP

En 2011, Jean Dujardin acquiert une renommée mondiale grâce son interprétation magistrale d’une vedette de cinéma muet dans le film The Artist, réalisé par Michel Hazanavicius.

Il s’agit de la troisième collaboration entre le comédien et le réalisateur après OSS: Le Caire, nid d’espions et OSS 117 : Rio ne répond plus.

Tourné en noir et blanc, The Artist raconte l’histoire de George Valentin, un acteur du cinéma muet qui va voir sa carrière menacée par l’arrivée des films parlants. Lors de sa sortie, le film rencontre un succès critique et commercial.

Sans surprise, ce chef-d’œuvre permet à Jean Dujardin de remporter le Prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes. Aux États-Unis et dans le monde entier, The Artist rafle toutes les récompenses : trois Golden Globes, sept BAFTA, six César, un Goya et cinq Oscars.

Jean Dujardin est devenu le premier comédien français à recevoir l’Oscar du meilleur acteur en 2012.

Jean Dujardin connaît Guillaume Cannet depuis l’école primaire

Ce n’est un secret pour personne: Jean Dujardin est proche de Guillaume Cannet. Le Frenchy oscarisé a même tourné dans l’un de ses films en 2010, intitulé Les Petits Mouchoirs.

Saviez-vous que les deux acteurs se connaissent depuis l’enfance ? En effet, ces derniers ont grandi dans le département des Yvelines. À l’école primaire, ils étaient dans la même classe en CM1.

Ils ont également effectué une partie de leur catéchisme ensemble. Dans une interview accordée à Europe 1 en 2015, Jean Dujardin a dressé un portrait élogieux de son ancien camarade de classe :

« Guillaume n'a pas changé, il a toujours sa petite tête et le même sourire. Il jouait beaucoup au foot dans la cour, moi je parlais aux filles. En tout cas, je ne jouais pas au foot, ça m'a toujours gonflé ». 

Jean Dujardin s’investit à 100% dans ses rôles

Jean Dujardin fait partie de ces acteurs qui se donnent à fond pour incarner leur personnage. C’est pourquoi le comédien n’a pas hésité à suivre diverses formations au cours de sa carrière.

En 2007, le comédien prête ses traits au capitaine Richard Malinowski dans le film Contre-enquête, réalisé par Franck Mancusco. Jean Dujardin a suivi un stage au 36 quai des Orfèvres afin de se mettre dans la peau d’un policier de la brigade criminelle.

Pour OSS 117 : Le Caire, nid d’espions, l’interprète d’Hubert Bonisseur de la Bat a passé son diplôme de plongée. Dans l’une des scènes du film, l’espion français est balancé dans le canal de Suez ou plutôt dans une piscine avec un fond vert.

Dans Möbius (2013), Jean Dujardin incarne un officier des services secrets russes (FSB). Il est envoyé à Monaco pour garder un œil sur un puissant homme d’affaires. Pour les besoins du film, l’acteur a suivi des cours de Russe. Il s’est également initié au Systema, un art martial russe autrefois réservé aux forces spéciales soviétiques.  

Jean Dujardin est ami avec George Clooney

Crédit Photo : Guibbaud-Marechal-Wyters/ABACA

Depuis sa consécration aux Oscars, Jean Dujardin s’est lié d’amitié avec les plus grandes stars hollywoodiennes, dont George Clooney. En 2014, les deux acteurs ont même tourné ensemble dans une publicité pour la marque Nespresso.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux comparses s’entendent à merveille : « Il les connaît les Français qui débarquent aux États-Unis et qui ont les dents comme ça. Il m'a dit ‘‘ Toi, je ne t’ai pas vu arriver et je ne te vois toujours pas arriver. Je crois que tu en as vraiment rien à foutre et c’est pour ça qu’on s’entend bien  !’’ », avait confié en 2016 Jean Dujardin dans l’émission C à vous.

L’acteur américain et le Frenchy se taquinent également sur les réseaux sociaux. Vous l’aurez compris, leur amitié n’est pas près de se terminer.

Jean Dujardin a très mal vécu le tournage de la série Un gars, une fille

Crédit Photo : PRODUCTION 22

Avant de commencer sa carrière d’acteur au cinéma, Jean Dujardin s’est illustré dans Un gars, une fille aux côtés d’Alexandra Lamy. La série télévisée était diffusée sur France 2 d’octobre 1999 à juin 2003.

Comme vous le savez, les deux acteurs interprétaient Alex et Jean (alias Chouchou et Loulou), un jeune couple explosif confronté aux aléas de la vie. La plupart des scènes étaient tournées dans un appartement, au grand dam de Jean Dujardin.

En effet, l’acteur n’a pas supporté d’être enfermé en quatre murs. Selon ses dires, cette situation était un enfer.

« C'est pour cela qu'à la troisième saison ,on a négocié des voyages et des extérieurs, après trois ans de cuisine et de salle de bains. Quand, en une journée, tu fais trois épisodes dans un pieu et que tu rentres te coucher le soir chez toi, je peux te dire que tu ne trouves pas le sommeil tout de suite », avait-il indiqué en mars dernier au magazine Running Heroe.

Outre les conditions de tournage étouffantes, Jean Dujardin s’est également battu pour que sa partenaire de jeu obtienne le même salaire que lui : « Jean s’est rendu dans le bureau des productrices et a exigé que je gagne la même chose que lui, sinon il quittait le programme », avait déclaré Alexandra Lamy en 2018.

Jean Dujardin et Gilles Lellouche : une grande histoire d’amour

Aujourd’hui indissociables, Jean Dujardin et Gilles Lellouche ont failli ne pas devenir amis. En effet, les deux acteurs ne s’appréciaient pas beaucoup alors que leurs compagnes de l’époque – Alexandra Lamy et Mélanie Doutez- étaient très proches l’une de l’autre.

En 2005, ces derniers ont passé les vacances d’été ensemble. C’est au cours d’une soirée que les deux comédiens ont appris à se connaître : « On a bu un coup, deux, et puis on a commencé à rigoler et c’était parti…», avait indiqué Gilles Lellouche au magazine GQ.

Depuis, les deux amis ne se sont plus quittés. Ils ont partagé l’affiche du film Les petits mouchoirs de Guillaume Canet. Ils se sont également donné la réplique dans le polar La French.

En 2014, le duo a écrit et réalisé Les Infidèles avec six autres réalisateurs, dont Emmanuelle Bercot.

Jean Dujardin ne fait qu’un avec Hubert Bonisseur de la Bath dans OSS 117 

Crédit Photo : Mandarin cinéma 

On ne le présente plus : Hubert Bonisseur de la Bath est l’un personnages de fiction que l’on adore détester. Jean Dujardin s’est donné beaucoup de mal pour l’incarner à l’écran.

Comme nous l’avions mentionné ci-dessus, le comédien a passé son brevet de plongée pour tourner les scènes sous l’eau. L’interprète d’OSS a également appris à chanter « Bambino » en arabe. Pour ce faire, il a suivi une cinquantaine de cours avec un coach privé.

Jean Dujardin s’est inspiré des premiers films James Bond pour donner vie à son personnage : « Il fallait qu'il reste toujours impeccable, avec beaucoup d'allure; il devait être un con brillant », avait expliqué l’acteur à nos confrères du Figaro.

L’espion le plus emblématique du cinéma français sera de retour au cinéma le 4 août prochain.

Plus d'articles
À lire aussi