Prix Pulitzer : Kendrick Lamar, premier artiste hip-hop récompensé pour son album DAMN.

Par
63
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Kendrick Lamar surprend toujours. Déjà avec des titres comme « Poetic Justice » ou encore l'album « To Pimp A Butterfly », le rappeur de Compton avait marqué les esprits. Avec « DAMN. », Kendrick Lamar a prouvé son talent de parolier. Aujourd'hui, son talent fait l'unanimité et en ce sens, il devient le premier artiste hip-hop à remporter le prestigieux prix américain Pulitzer, créé en 1917 avant de mettre en place la catégorie musique en 1943.

@kendricklamar

Au compteur, 12 Grammy Awards. Dont 5 pour « DAMN. ». Kendrick Lamar s'est imposé comme le rappeur engagé de sa génération, suscitant un vif intérêt, une admiration sans précédent et l'attention d'un public qui ne s'intéressait pas forcément à la culture hip-hop. Sa musique, au-delà d'être de sa qualité, évoque des causes politiques, notamment la situation des noirs aux États-Unis, le titre « Alright » issu de l'album « To Pimp A Butterfly » a d'ailleurs été érigé en hymne lors du mouvement Black Lives Matter, après les bavures policières.

S'il est toujours question de faire de la cause des Afro-Américains un sujet important dans son opus récompensé, Kendrick Lamar s'est focalisé sur sa vie personnelle et surtout sur les conditions de son ascension. Pour le jury du Pulitzer, « DAMN. » est « une collection de morceaux pleins de virtuosité, unifiée par l’authenticité de sa langue et une dynamique rythmique qui proposent des photos marquantes, capturant la complexité de la vie moderne des Afro-Américains ».

Avec « Humble », Kendrick Lamar s'illustre en tant qu'artiste politique et féministe, dans un clip qui a marqué les esprits et à raison. Très référencé, le clip a été réalisé par Dave Meyers qui a réalisé des clips pour Britney Spears ou encore Rihanna, entre autres. Il évoque la pression que la société opère sur les jeunes femmes : « J'en ai marre et je suis fatigué de Photoshop. Montre-moi quelque chose de naturel comme l'afro de Richard Pryor. Montre-moi quelque chose de naturel comme un cul avec des vergetures. »

Billboard.com

Complet, l'artiste qui a été signé il y a six ans par Dr. Dre a atteint 1,002 million de ventes physiques avec l'album « DAMN. » , pour la troisième fois consécutive. En 2015, « To Pimp a Butterfly » avait écoulé 1,05 million d'albums physiques et « Good Kid, m.A.A.D city » en 2012 avait atteint 1,72 million de ventes. Mieux encore, avec « DAMN. » Kendrick Lamar figure, depuis un an, dans le top 20 du Billboard Hot 200. En somme, un prix prestigieux, pour un rappeur prestigieux, qui grâce ce prix, prouve que la culture urbaine peut être politiquement et socialement engagée mais aussi et surtout créer des contenus poétiques.

Source : AFP
Commentaires