L'actrice Betty Bobbitt (Crocodile Dundee, Prisoner) est décédée

L’actrice des célèbres films Crocodile Dundee est morte lundi 30 novembre des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC) à l’âge de 81 ans.

Betty Bobbitt. Crédit : Betty Bobbitt/ Facebook.

À voir aussi

Admise en soins palliatifs depuis cinq jours, Betty Bobbitt est décédée lundi dans la matinée, comme l’a annoncé son fils Christopher : « Malheureusement, maman est décédée ce matin à 10h20 après 5 nuits à l’hôpital. Elle était paisible et ne souffrait pas. Merci pour votre soutien [...] », a-t-il écrit sur le compte Facebook de l’actrice en indiquant qu’il reviendrait vers eux.

Betty Bobbitt a fait ses premiers pas de comédienne en Australie où elle a tenu le rôle de nombreux personnages à la télévision. Elle débuta par les séries criminelles Homicide et Matlock Police le temps de quelques épisodes.

Cependant, c’est son rôle de Judy Bryant dans la série carcérale Prisoner qui la fera connaître du grand public durant cinq saisons. Entre 1980 et 1985, Betty Bobbitt incarne ce personnage lesbien, l’un des premiers du genre, à l’époque encore absents des écrans de télévision. La série sera la première série australienne à être diffusée en prime time aux États-Unis.

Mais c’est surtout ses apparitions dans Crocodile Dundee que retiendront les spectateurs.

Betty Bobbitt, la révélation Crocodile Dundee

Au côté de Paul Hogan, le chasseur de crocodiles, Betty Bobbitt y interprète un rôle secondaire, celui de Meg dans Crocodile Dundee II en 1988. Après quelques passages discrets à la télévision, elle retrouve la franchise australienne en 2001 dans Crocodile Dundee III, puis une dernière fois en 2020.

En 2011, Betty Bobbitt publie un livre dans lequel elle conte ses mémoires, From the Outside, encore inédit en France.

Depuis sa disparition, son fils Christopher a pris la relève afin d’envoyer les dernières copies du livre signé de l’actrice. « Ma mère était une légende, une inspiration, un mentor et une icône pour tant de gens ».

Source : Facebook
Plus d'articles
À lire aussi