Tom Hardy se dévoile enfin dans le costume de Venom à travers le premier trailer très attendu du film  !

Par
1 233
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L’attente aura été longue depuis l’annonce du projet par le producteur Avi Arad en juillet 2007 ! La communauté de fans de Marvel était restée quelque peu sur sa faim en février dernier, puisqu’il n’y avait pas eu la moindre image de Venom dans le premier teaser du film ! Si Tom Hardy se laissait découvrir dans le rôle d’Eddie Brock, l’un des ennemis les plus fascinants de Spider-Man, aucune image du costume symbiotique tant attendu par les fans n’était à signaler. Une absence dommageable pour un élément qui constitue plus de la moitié de l’intérêt du personnage.

Rassurez-vous : Venom se laisse enfin découvrir dans toute sa splendeur dans la première bande-annonce officielle de ce spin-off de la saga Spider-Man ! Le costume, visuellement fidèle aux comics, devrait ravir les fans de la première heure !

Depuis toujours, les fans de Venom ont probablement été déçus du traitement réservé au personnage sur grand écran. Fascinant antagoniste, sa seule apparition jusqu’à présent remonte au Spider-Man 3 réalisé par Sam Raimi, et sorti dans les salles obscures en 2007. Le long-métrage n’a pas joui d’une réception enthousiaste par les critiques ; il est aujourd’hui considéré comme le plus faible de la trilogie originale, un échec assumé par Sam Raimi lui-même. Interprété alors par Topher Grace, Venom était très peu présent et plus que moyennement mis en valeur, noyé dans un scénario laborieux et étouffé par les deux autres ennemis du film, le Nouveau Bouffon Vert et l’Homme-sable. Autant dire qu’il s’agit d’un souvenir loin d’être impérissable pour les admirateurs d’Eddie Brock, l’alter ego de Venom.

Dans les années qui suivirent, Marvel ne prit pas le risque de faire revenir Venom dans les autres films liés au Tisseur, qu’il s’agisse du diptyque The Amazing Spider-Man initié en 2012 par Marc Webb, ou du plus récent Spider-Man Homecoming. Un choix compréhensible dans la mesure où l’entreprise cherche à toucher le plus large public possible, à plaire aux enfants, alors que Venom, et plus encore Carnage, sont des personnages intéressants justement parce qu’ils sont effrayants. Leur caractère sombre, torturé, et violent limite cependant grandement leur présence dans les films Marvel, inadapté aux choix du studio.

Carnage, Spider-Man, et Venom, par Mark Bagley


C’est bien pour cette raison que le pari a été fait d’accorder son propre film à Venom, déconnecté des longs-métrages principaux Marvel actuels, au bonheur des fans. Cette fois-ci, c’est bien un méchant qui est le héros de son propre film ! Et à en juger par les images, celui-ci ne devrait pas faire dans la dentelle, et atteindre un degré de violence seulement vu au cinéma dans un Deadpool chez Marvel ces dernières années.

Le choix de caster Tom Hardy, maintenant habitué aux films de super-héros puisqu’il avait tenu la dragée haute à Christian Bale en tant que Bane dans le Dark Knight Rises de DC Comics, semble parfaitement approprié, son physique impressionnant et ses mimiques collant parfaitement avec le personnage tourmenté de la bande dessinée d’origine.

L’une des principales craintes liée cependant à ce Venom repose toutefois sur… Venom lui-même ! Si l’on se fie aux images de la bande-annonce, on peut voir beaucoup d’Eddie Brock, mais très peu de Venom dans le costume symbiotique. Une impression tendant à donner davantage de crédit à une rumeur colportant qu’Eddie Brock ne deviendrait véritablement Venom qu’à la toute fin du film, limitant son temps de présence à l’écran. Si cette rumeur s’avère être vraie, nul doute qu’énormément de spectateurs seront amers dès les premières secondes du générique de fin.

Mais la vraie question qui trotte dans toutes les têtes… Quid de Spider-Man ? Les aficionados du comics savent pertinemment que sans le Tisseur, il ne peut y avoir de Venom. Dans la bande dessinée d’origine, sortie dans les années 1980 et dessinée par Todd McFarlane, Eddie Brock se transformait en Venom en recevant par inadvertance le costume symbiotique dont Spidey cherchait à tout prix à se débarrasser. Détestant Peter Parker, haïssant Spider-Man, Eddie Brock/Venom est la némesis la plus emblématique du Monte-en-l’air, au point qu’un film dédié à Venom sans l’Araignée paraît inconcevable.

Bien sûr, les scénaristes de ce Venom, dirigé par Ruben Fleischer, et qui sortira en France le 10 octobre 2018 livreront leur propre version du personnage, leur propre adaptation de son histoire, potentiellement éloignée de l’œuvre originale, comme ont pu le faire d’autres déclinaisons de la Tête de Toile, à l’instar du brillant comics Ultimate Spider-Man.

Malgré tout, prenons les paris, et supposons sans prendre trop de risques que l’homme-araignée signera au minimum un petit caméo dans le long-métrage !

VIDEO : Âgée de 89 ans, elle tricote plus de 400 couvertures et les offre à des chiens de refuge
Spider-man Marvel Tom hardy
Commentaires