“Et comment, ouais !” : Emmanuel Macron chaud pour se baigner dans la Seine

Bouton whatsapp

Présent à l’inauguration du village olympique ce matin, Emmanuel Macron a été interrogé sur la question de la Seine, à savoir s’il comptait s’y baigner. Le président de la République s’est montré très partant pour piquer une tête dans le fleuve.

Ce jeudi 29 février, dans la matinée, Emmanuel Macron était en visite du village olympique des JO de Paris 2024, situé à cheval sur Saint-Denis, Saint-Ouen et l’île-Saint-Denis. Pour l’inauguration, le chef de l’État était évidemment accompagné de son équipe et s’est montré disponible pour la presse présente sur place.

Évènement attendu par la planète entière, les Jeux Olympiques seront l’occasion de réconcilier la Seine avec la pratique de la nage, qui y est interdite depuis… 1923. En 1988, Jacques Chirac, le maire de Paris, avait lancé l’idée d’assainir le fleuve pour permettre aux Parisiens de pouvoir s’y baigner. Il avait même promis de s’y baigner dans les trois ans “devant témoins”. Malheureusement, l’édile n’est jamais allé au bout de son idée et la Seine, 36 ans plus tard, reste un fleuve extrêmement pollué.

Aujourd'hui, la volonté d’assainir la Seine a donc été motivée par l’organisation des Jeux Olympiques, qui verront les épreuves de triathlon et de nage en eau libre se dérouler dans le fleuve parisien. Les zones dédiées pour ces épreuves se situent au départ du pont Alexandre III jusqu’au Grand Palais aux Invalides.

Se baigner dans la Seine, un “héritage important” des JO

Après quelques exercices tests moyennement convaincants, aucun plan B n’est prévu et les responsables politiques réalisent une grande campagne de promotion pour la propreté de la Seine. Au mois de janvier, la maire de Paris, Anne Hidalgo, annonçait qu’elle se baignerait dans la Seine cet été.

Elle y sera peut-être rejointe par Emmanuel Macron qui n’a pas caché son envie d’aller piquer une tête dans la Seine : “Et comment ouais ! Oui j’irai. Mais je ne vais pas vous donner la date, vous risqueriez d’être là”, plaisante-t-il en adressant un clin d’oeil aux journalistes.

Au-delà de la compétition olympique, la pratique de la baignade dans la Seine sera un “héritage important” des JO de Paris 2024 selon Emmanuel Macron. En effet, la Seine sera accessible à la baignade pour les Parisiens à partir de 2025 dans trois zones déjà définies : Bercy, Grenelle et entre l’île Saint-Louis et le Marais.

Pour ce faire, l’État et les collectivités locales franciliennes ont investi 1,4 milliard d’euros, sur les huit dernières années, pour rendre baignables la Seine et la Marne, son principal affluent.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef