Cette femme de 75 ans a découvert avec stupeur qu'elle portait un bébé de 4 kilos depuis... 46 ans

Bouton whatsapp

Le corps humain est décidément capable d'exploits extraordinaires. En effet, en 2002, Une femme de 75 ans a découvert qu'elle avait porté dans son ventre un bébé depuis 46 ans.

Crédit : gorodenkoff / iStock

À voir aussi

Tombée enceinte sans le savoir, Zahara Boutaleb, une Marocaine originaire de Casablanca, s’était rendue dans un hôpital local en 1956 mais « faute de moyens techniques performants à l'époque, la grossesse n'avait pas été décelée ». Cependant, à ce moment-là, elle ignorait qu’un fœtus était déjà bien présent et en plein développement dans son ventre.

Selon les examens effectués après coup, la grossesse aurait suivi son cours normal et ce n'est qu'au bout des neuf mois de gestation que la mort du fœtus serait intervenue. Ce dernier se serait alors enveloppé progressivement d'une coque de calcaire produit par l'organisme de sa mère. Cet isolant naturel, aussi incroyable que cela puisse paraître, aurait ainsi permis à Zahara Boutaleb d’éviter les problèmes de santé pendant plusieurs décennies.

Cela s’explique notamment par le fait que la grossesse subie par cette patiente est une forme de la grossesse extra-utérine. Elle se caractérise par le fait que l'oeuf issu de la fécondation se niche et se développe dans la cavité abdominale et non dans l'utérus. Ces gestations se traduisent souvent par des malformations du fœtus et par un fort taux de mortalité, que ce soit pour la mère ou pour le bébé.

Ce n’est finalement qu’en juillet 2002, lorsqu’elle est en proie à de violentes douleurs abdominales, que Zahara Boutaleb se décide à aller consulter au CHU Rabat. Sur place, elle est prise en charge en urgence par le professeur Ouazzani Taibi, chef du service de gynécologie-obstétrique de la maternité. Ses équipes vont procéder à de nombreuses vérifications avant de découvrir l’impensable : la patiente porte un bébé de 42 centimètres et 3,7 kilos depuis 46 ans !

Crédit : Gaye A.M. / J. Forensic

Un bébé fossilisé

Dans la foulée, une opération a été programmée et la partie abdominale de la septuagénaire a été ouverte par le professeur, qui a pu retirer le fœtus, fossilisé au fil du temps. Dans le jargon médical, ces bébés sont appelés « lithopédion ». Ce terme provient de « litho » (qui signifie « pierre » en grec) et « pedion » (qui signifie « enfant »). Il désigne donc un « enfant de pierre », autrement dit un fœtus pétrifié. Il s’agit du résultat d'une grossesse abdominale non diagnostiquée et non traitée.

Impressionnant, n’est-ce pas ?

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter