Baccalauréat : elle obtient 18,5 de moyenne générale mais se voit pourtant refuser la mention

Bouton whatsapp

À 19 ans, Clara Esteny fait partie des 709 399 candidats qui ont passé le baccalauréat. À l’instar de nombreux bacheliers, elle n’a pas décroché de mention. Le hic ? Elle a obtenu le précieux sésame avec 18,5 de moyenne.

Dans un entretien accordé à BFM TV, elle explique son parcours scolaire et fait part de sa déception.

À voir aussi

Du haut de ses 19 ans, Clara Esteny est une étudiante exemplaire, comme le démontrent ses notes obtenues au baccalauréat : 18 en philosophie, 19,9 en maths ou encore 20/20 au grand oral.

Crédit Photo : Capture d'écran BFM

Au total, la jeune fille a décroché son diplôme avec 18,5 de moyenne générale. Malgré ses résultats exceptionnels, elle n’a pas décroché de mention. La raison ? Elle a passé ses examens dans deux établissements scolaires différents, à deux ans d’intervalle, pour des raisons de santé, précise la chaîne d’information.

Pas de mention pour l’étudiante

Le quotidien de Clara a basculé en 2019 lorsque ses médecins lui ont diagnostiqué des douleurs chroniques liées à la maladie de Lyme, quelque temps après ses épreuves de français : « J'étais inscrite au lycée mais je n'étais pas en capacité de suivre une quelconque scolarité, même au CNED », explique la Brestoise au site d’information.

Après une longue période d’hospitalisation, elle s’est inscrite en Terminale en septembre dernier, dans le but de décrocher un baccalauréat en Sciences, sanitaire et social : « Ça s'est très bien passé ».

Crédit Photo : Istock

Toutefois, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle a découvert son relevé de notes le 5 juillet dernier. En effet, aucune mention ne figurait sur le document. Soutenue par ses professeurs et son lycée, Clara a tenté de contacter le rectorat, sans succès.

« Apparemment, il se trouve que quand on ne passe pas toutes les épreuves au sein d'une même session, on ne peut pas bénéficier d'une mention. Ces notes-là, je ne les ai pas volées... J'ai énormément travaillé. Pour moi, cette mention représente tout un combat et bien plus que juste de l’ego », confie l’étudiante.

Cette dernière a l’intention de contacter la Défenseure des droits pour obtenir réparation.

Source : BFM TV
Bouton whatsapp