Sans le savoir, un couple new-yorkais utilisait une mosaïque datant de l'Empire romain comme table basse

2 337partages
Bouton whatsapp

Une mosaïque romaine d'une valeur inestimable, qui décorait autrefois un navire utilisé par l'empereur Caligula, a été utilisée pendant près de 50 ans comme table basse dans un appartement de New York.

Crédit : Paolo Santalucia / APCrédit : Getty

À voir aussi

Dario Del Bufalo, un expert italien en pierres et marbres anciens, a décrit dans une interview à l'émission 60 Minutes de CBS dimanche comment il a retrouvé la trace de cette mosaïque. Tout a commencé en 2013, à New York, lorsqu’il a donné une conférence et signé des exemplaires de son livre Porphyre, sur la roche rougeâtre et violette très utilisée par les empereurs romains. Ce dernier comprenait une photo de la mosaïque disparue depuis longtemps, qui faisait partie du plancher de l'un des deux grands « bateaux de fête » commandés par Caligula pour être utilisés sur un lac près de Rome puis coulés lorsque l'empereur a été tué.

La mosaïque et d'autres antiquités ont été récupérées dans le lac dans les années 1930 et conservées dans un musée au bord du lac. En 1944, alors que les nazis se retiraient d'Italie, les navires et de nombreux autres trésors ont été brûlés. Près de 70 ans après, alors qu'il signait des exemplaires de son livre, Dario Del Bufalo a entendu un homme et une femme dire que la femme avait la mosaïque qu'ils regardaient sur la page. « Il y avait une dame accompagnée d’un jeune homme avec un chapeau étrange qui est venue. Et il lui a dit, 'Quel beau livre'. Oh, Helen, regarde, c'est ta mosaïque.' Et elle a dit, 'Oui, c'est ma mosaïque’ » a déclaré Del Bufalo à CBS.

Dans la foulée, l’expert a pu retrouver le jeune homme, qui a confirmé que la fameuse « Helen » avait la mosaïque dans son appartement de Manhattan. Il s'agissait en réalité d'Helen Fioratti, une marchande d'art et propriétaire de galerie. Selon une interview qu'elle a accordée au New York Times en 2017, elle et son mari, un journaliste italien, ont acheté la mosaïque à une famille noble italienne dans les années 1960. En s’installant à New York, le couple l'a transformée en table basse. « C’était un achat innocent. C’était notre objet préféré et nous l'avons gardé pendant 45 ans » a déclaré Helen Fioratti au Times.

Crédit : Yahoo News

Crédit : Getty

La mosaïque est retournée au musée

Selon le bureau du procureur de Manhattan, les preuves suggèrent que la mosaïque a été volée, probablement pendant la Seconde Guerre mondiale. Retournée en Italie, elle a été exposée au Musée des navires romains de Nemi en mars de cette année. « J’ai eu beaucoup de peine pour elle mais je ne pouvais rien faire de différent, sachant que mon musée de Nemi est privé d’une de ses meilleures pièces qui a traversé les siècles, les conflits, un incendie, puis est tombée entre les mains d’un marchand d'art italien, et qui a finalement pu retourner au musée » a déclaré Dario Del Bufalo à propos d’Helen Fioratti. Il a ajouté qu'il voulait faire une copie de la mosaïque pour qu’Helen Fioratti puise la garde dans son appartement. « Je pense que mon âme se sentirait un peu mieux » a-t-il dit.

Crédit : The New York Times

Crédit : Getty

Surprenant, n’est-ce pas ?

Source : INSIDER
Bouton whatsapp