Gard : accusée d'avoir dit à ses élèves que le Père Noël n'existait pas, une enseignante se retrouve face à la justice

Bouton whatsapp

Dans le Gard, une enseignante risque de se retrouver face à la justice pour une raison à première vue assez cocasse.

Crédit : Liudmila Chernetska / iStock

À voir aussi

En effet, dans la petite commune d’Aubord, située à une dizaine de kilomètres au sud de Nîmes, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre : l’institutrice de l’école élémentaire du village de 2400 habitants aurait révélé à ses jeunes élèves que le Père Noël n’existait pas. On pourrait en sourire, mais à quelques semaines de Noël, cet épisode a été très mal pris par plusieurs parents. Sur le groupe WhatsApp de la classe, les tensions sont montées crescendo ces derniers jours, et une plainte contre l’enseignante a même été déposée.

Il faut dire qu’un conflit plus profond semble avoir lieu entre une mère de famille en particulier et l’institutrice. Son fils aurait subi des violences de sa part et c’est aussi pour cette raison qu’elle a décidé de se rendre au commissariat. De son côté, la maîtresse, voyant que la colère son encontre sur les réseaux sociaux ne faiblissait pas, a également porté plainte à la police pour harcèlement, menaces et outrages.

Une enquête en cours

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nul ne connaît les détails de ce dossier pour le moins atypique. Le parquet a ouvert une enquête pour savoir ce qu’il s’est réellement passé et la police locale est déjà sur le terrain pour tenter de tirer au clair cette affaire. Contacté par les journalistes du Midi Libre, le directeur de l’établissement scolaire a fait jouer son devoir de réserve et a refusé de s’exprimer à ce sujet.

Affaire à suivre.

Bouton whatsapp