Passionnée de Schtroumpfs, cette collectionneuse en possède 300 dans sa maison

Bouton whatsapp

Mireille Tardy compte une collection de 300 Schtroumpfs dans sa maison. L’enseignante de 57 ans est une passionnée des petits êtres bleus créés par Peyo depuis sa plus tendre enfance.

La Tour-en-Jarez. Crédit : Wikipedia

À voir aussi

Dans une pièce de sa maison, trône dans une vitrine une quantité impressionnante de Schtroumpfs. Ils sont au nombre de 300 pour le plus grand bonheur de sa propriétaire, Mireille Tardy.

Cette habitante de La Tour-en-Jarez, dans la Loire, a transmis sa passion à ses enfants depuis qu’elle a commencé sa collection «  il y a environ douze ou treize ans  ». Pourtant, le virus des petits hommes bleus de Peyo l’a atteinte il y a bien longtemps, comme elle l’explique à Ouest France : « Quand j’étais petite, j’ai trouvé un Schtroumpf par hasard dans la cour de l’école. Il m’a beaucoup plu et je l’ai ramené chez moi  ».

Commence ainsi ce qui deviendra une passion dévorante pour Mireille et sa sœur, dont les parents participeront à l’élaboration de leur collection : « Mes parents ont commencé à nous en acheter de plus en plus jusqu’à atteindre une vingtaine de Schtroumpfs. Puis ils nous ont offert un village, on jouait tout le temps avec ».

Une passion pour les Schtroumpfs transmise à ses enfants

Crédit : Ralphs_Fotos/ Pixabay

La passion de Mireille s’est vite propagée à ses enfants. Dès leur plus jeune âge. « Ma sœur offrait régulièrement des magazines à mon aîné et à chaque fois, il était accompagné d’un cadeau en relation avec l’univers des Schtroumpfs. Des personnages mais aussi des toits de maison par exemple  », précise Mireille.

Une tradition qui s’est poursuivie à Noël avec la création d’un village entier de Schtroumpfs devant le sapin. Lentement mais sûrement, la collection de Mireille prenait de l’ampleur. Jusqu’à se connecter chaque soir sur le net pour trouver la perle rare. « Je me suis vite rendu compte qu’il était très difficile de trouver des Schtroumpfs en magasin. Je les ai surtout achetés sur les plateformes de vente en ligne. Un jour, je suis tombée sur une annonce d’une Alsacienne qui vendait tout un village pour 200 €. Je n’ai pas hésité une seconde », plaisante la collectionneuse.

Pour créer sa précieuse armée de Schtroumpfs, Mireille aura dépensé près de 1000 euros. Mais depuis quelques années, la Ligérienne ne complète plus sa collection. C’est à de rares occasions qu’elle se permet de s’offrir des pièces atypiques comme les Schtroumpfs « habillés en Thomas Edison ou Christophe Colomb », par exemple.

Désormais, les petits êtres bleus de Mireille font partie de l’héritage familial.

Bouton whatsapp