Ce couple de propriétaires a appris la destruction de son immeuble le jour de sa démolition

Les propriétaires d’un immeuble insalubre de Perpignan ont été prévenus le matin même que leur bien allait être détruit. Ils reprochent au maire de la ville de ne pas les avoir prévenus avant et de ne pas avoir eu le temps de déménager leur mobilier.

Image d'illustration. Crédit : Joenomias/ Pixabay

« En 25 ans de métier, je n’ai jamais vu cela, qu’on commence une démolition sans en informer le propriétaire », s’insurge Maître Sophie Lucas, avocate du couple de propriétaires de la rue Llucia, dans le quartier Saint-Jacques, à Perpignan.

Ces derniers, qui vivent dans l’Ain, ont été prévenus de la démolition des numéros 36, 38 (leur propriété) et 40 le jour des démolitions, à 13 heures 30. Pris de court, les propriétaires n’ont eu d’autres options que de regarder leur bien et son mobilier tout neuf être ensevelis sous les décombres.

Ils accusent le coup et reprochent au maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), de ne pas avoir prévenu les résidents en avance.

Un « risque d’effondrement » important selon le maire Louis Aliot

Quartier Saint-Jacques. Crédit : Wikipedia

Le maire a justifié une situation urgente empêchant la commune de prévenir les habitants de l’immeuble. « C’est ça le péril imminent. On n’a pas le temps une semaine avant d’avertir tout le monde. Pour cette bâtisse, le péril a conditionné l’intervention des services », s’est défendu Louis Aliot.

Ce à quoi l’avocate du couple a répliqué : « Rien ne justifie que soudainement on démolisse l’immeuble alors que son état est connu de longue date. La situation n’est pas plus grave qu’elle l’était il y a 9 mois. On aurait pu consolider le bâtiment ».

Selon cette dernière, le processus de démolition aurait été accéléré lorsque les propriétaires auraient décidé de saisir un juge judiciaire en décembre dernier. « L’audience était fixée le 18 janvier et l’immeuble a été démoli le 13 janvier. L’immeuble est démoli donc il n’y a plus de preuve. L’expert ne peut plus constater la carence de la commune », explique l’avocate.

Le maire a fait savoir que le « risque d’effondrement » s’était accru depuis la mise en place des travaux de réfection. « Je ne veux pas me retrouver dans la situation du maire de Marseille ou de la mairesse de Lille avec des maisons qui tombent avec des gens à l’intérieur. Quatre maisons sont déjà tombées à Perpignan et il y a même eu un mort », s’est-il justifié.

Le couple a lancé une action en indemnisation.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Camille V.

Pour Demotivateur, Camille met à profit ses compétences dans la rédaction web pour parler de sujets qui lui tiennent à cœur comme la cause animale, l’écologie ou encore l’art. Mais c’est surtout le divertissement et notamment le cinéma et les séries télé qui l’attirent. Chaque jour, Camille espère faire partager sa passion au plus grand nombre avec des articles riches et variés qui pourront plaire au lecteur.