Ukraine : cette vidéo d'un violoncelliste jouant dans les rues détruites de Kharkiv est bouleversante

1 284partages
Bouton whatsapp

Depuis un mois jour pour jour, la guerre fait rage en Ukraine. Le pays est envahi par la Russie et de nombreuses villes subissent les bombardements incessants. Dans ce chaos, entre les alertes antimissile, un musicien joue dans le centre de Kharkiv, pour un moment de poésie qui semble suspendre le temps.

Crédit : Denys Karachevtsev

À voir aussi

Ce dernier est Denys Karachevtsev, un violoncelliste professionnel ukrainien basé à Kharkiv et qui a vu sa ville presque complètement rasée par les avions russes. Avec Marioupol, située plus au sud, Kharkiv, la deuxième ville du pays, est sans aucun doute la cité qui a subi la plus forte agression. Depuis le 24 février dernier, la plupart des habitants ont vu leurs logements détruits et ont été contraints de fuir la zone. Plus de 500 civils y sont décédés.

Mais certains irréductibles persistent à rester sur place pour défendre ce qui peut encore l’être. Si beaucoup prennent les armes pour tenter de repousser l’ennemi, d’autres trouvent des manières alternatives pour montrer leur envie et leur besoin de résistance. C’est le cas de Denys Karachevtsev, qui dès qu’une période d’accalmie se profile à l’horizon, en profite pour prendre place dans des lieux symboliques de Kharkiv.

Après le théâtre qui abrite l’Académie National d’Opéra et de Ballet de Kharkiv, où il a interprété l’hymne ukrainien, le musicien, diplômé de l’Académie nationale de musique de Kiev, s’est récemment installé devant la préfecture de police, en grande partie détruite, afin de jouer le prélude de la Suite pour violoncelle seul n°5 de Jean-Sébastien Bach.

Un air bien connu des mélomanes qui vient apporter une peu de douceur dans un moment particulièrement dur pour l’ensemble de l’Ukraine et de son peuple.

Crédit : Google Maps

La musique comme arme de résistance

« Je suis violoncelliste et citoyen de Kharkiv. J’aime ma ville héroïque, qui lutte en ce moment pour survivre à la guerre. Je crois que nous pourrons restaurer et reconstruire notre ville et notre pays lorsque la guerre sera terminée. Je lance mon projet dans les rues de Kharkiv pour récolter des fonds pour l’aide humanitaire et la restauration de l’architecture de la ville. Unissons-nous pour faire revivre ensemble notre ville » a déclaré Denys Karachevtsev sur sa page Facebook, où il partage régulièrement ses vidéos.

Inspirant, n’est-ce pas ?

Bouton whatsapp