Des restes humains découverts par des kayakistes dans une rivière du Minnesota

Bouton whatsapp

En naviguant à bord de leur kayak sur une rivière de l’État du Minnesota, un groupe d'amis a découvert par hasard un crâne humain. D’après les autorités locales, ce crâne serait vieux de plus de 8000 ans, une période peu connue de l’Amérique.

À voir aussi

Crédit : ducken99/ Pixabay

Comme le relate The Guardian, en juin 2021, deux amis partis en promenade naviguaient avec leur kayak lorsqu’ils ont fait une découverte macabre : un crâne humain trouvé dans un endroit sec de la rivière Minnesota.

Élaborant plusieurs pistes des plus farfelues aux plus inquiétantes, les deux amis ont prévenu les autorités locales. Le shérif Scott Hable, du comté de Renville fut en charge de l’affaire et décidait de confier le crâne et les ossements à un médecin légiste pour plus d’expertise.

Finalement, le crâne a été confié au FBI à un anthropologue judiciaire qui serait plus à même de dater les ossements avec du carbone 14.

Un crâne amérindien restitué au peuple natif

Minnesota river. Crédit : andercee/ Wikipedia

Les premières analyses ont identifié le crâne comme celui d’un jeune homme qui aurait probablement vécu dans la région à une époque encore trop peu connue, soit entre 5500 et 6000 ans avant J.-C.

Il a donc été rapidement établi que l’homme devait probablement appartenir à la communauté amérindienne. Le Minnesota est principalement peuplé de la tribu des Sioux, dès lors le jeune homme pourrait être l’ancêtre de l’une des communautés de l’État.

Comme le stipule la loi fédérale américaine de 1990, The Native American Graves Protection and Repatriation Act, les biens culturels amérindiens déterrés doivent être « rendus aux peuples natifs ». Un rapatriement confirmé par le shérif Hable auprès du peuple Upper Sioux.

Bouton whatsapp