Voici pourquoi l'âge de tous les Sud-Coréens pourrait reculer d'un an

Bouton whatsapp

En Corée du Sud, la manière de compter son âge est différente de celle utilisée dans le reste du monde. Le nouveau président du pays souhaiterait supprimer cette tradition, ce qui ferait reculer l’âge de tous les Coréens d’un an.

Pour compter l’âge de quelqu’un, la Corée du Sud a une méthode particulière qui est originaire de Chine et de certaines régions d’Asie. En effet, chaque fois qu’un bébé vient au monde, il est déjà âgé de 1 an dès sa naissance. Il vieillit ensuite d’un an lors du jour de l’An, et ce peu importe sa date de naissance. Ainsi, un bébé né en décembre a déjà deux ans quelques semaines après être venu au monde.

À voir aussi

Crédit photo : iStock

Si cette tradition est originaire d’Asie, la Corée du Sud est le seul pays du monde qui continue de l’appliquer. Dans ce pays, l’âge est quelque chose de très important dans la société.

« Déterminer si quelqu’un est plus âgé ou non est plus important que de trouver le nom de quelqu’un. C’est essentiel pour savoir comment s’adresser à cette personne et le titre honorifique qui est requis », a expliqué Shin Ji-young, professeur au Département de langue et littérature coréennes de l’université de Corée.

L’âge des Sud-Coréens pourrait reculer d’un an

Le nouveau président de la Corée du Sud, Yoon Suk-yuol, souhaiterait supprimer cette tradition pour que son pays ait le même système de comptage que le reste du monde. Selon lui, cette pratique entraînerait une confusion permanente sur l’âge des Sud-Coréens, ainsi que des « coûts sociaux et économiques inutiles ». Pour exemple, il y a souvent des problèmes dans le pays concernant l’âge du départ à la retraite.

Crédit photo : iStock

De plus, certains parents essaieraient de tromper le système d’enregistrement des naissances, par crainte que leurs enfants nés en décembre ne soient désavantagés à l’école. Enfin, pendant la pandémie de Covid-19, cette tradition a entraîné des problèmes liés aux tranches d’âge éligibles au vaccin. Si le président Yoon Suk-yuol décide de revenir sur cette tradition, tous les Sud-Coréens pourraient alors rajeunir d’un an.

Source : BBC
Bouton whatsapp