5 façons efficaces de repérer un menteur, selon la science

Bouton whatsapp

Tous les êtres humains ont la capacité de mentir et beaucoup d'entre nous le font. De nombreuses études ont suggéré qu'en moyenne, nous disons un ou deux mensonges par jour. Heureusement, les experts dans le domaine du comportement affirment qu'il existe des moyens de repérer les signes de mensonge.

Crédit : Disney

À voir aussi

Aujourd’hui, à travers cet article, nous partageons avec vous quelques techniques pour détecter les menteurs. D’abord, selon Traci Brown, experte en langage corporel et auteur de « How to Detect Lies, Fraud and Identity Theft : Field Guide », pour identifier un mensonge, la première chose à avoir en tête est de connaître la façon dont une personne se comporte lorsqu'elle est honnête afin d’avoir une base de comparaison possible. Si vous êtes face à un inconnu,l’idéal est de commencer par poser une question simple comme « d’où venez-vous ? ».

Voici 5 façons de repérer un menteur :

1.Analyser l’attitude générale

« Dans le monde de l'analyse comportementale, les observations de base sont l'ensemble des attributs non verbaux observés en l'absence de facteurs de stress et de déclencheurs. La plupart des mesures de référence doivent être étalonnées au cours d'une conversation non conflictuelle » a déclaré Roger Strecker, spécialiste de l'analyse comportementale, ayant plus de 30 ans d'expérience dans le domaine.

Il est particulièrement facile d'établir un comportement de référence pour les personnes dont vous êtes proches, comme les conjoints, les enfants et les amis. « Si vous utilisez le comportement visuel pour évaluer la crédibilité d'une personne que vous connaissez, vous bénéficierez également d'une base de référence. Certaines personnes, par exemple, ne vous regarderont jamais dans les yeux. Pour d'autres, chaque interaction est un regard fixe. Savoir comment une personne se présente (ou ne se présente pas) normalement lors d'une interaction en personne peut aider à juger de l'importance des écarts par rapport à la norme » a expliqué Wendy L. Patrick, expert en comportement.

2. Recherchez les micro-expressions

Des recherches menées par le laboratoire de psychologie légale de Stephen Porter à l'université Dalhousie ont révélé que le visage trahit la véritable émotion du menteur en laissant s'échapper des manifestations d'émotion véritable. Lorsqu'on demandait à des personnes de mentir, les chercheurs ont pu discerner de rares micro-expressions, c'est-à-dire des éclairs d'émotion véritable qui apparaissent brièvement, entre un cinquième et un quart de seconde, sur leur visage.

Quand quelqu'un raconte un très gros mensonge aux conséquences graves, le visage révélera à coup sûr la supercherie. « Contrairement au langage corporel, vous ne pouvez pas surveiller ou contrôler complètement ce qui se passe sur votre visage. Cette recherche a été la première démonstration expérimentale détaillée des secrets révélés lorsque les gens affichent un faux visage, en simulant ou en inhibant diverses émotions universelles » a affirmé Leanne ten Brinke, étudiante diplômée en psychologie expérimentale. Ces minuscules activations involontaires peuvent laisser échapper des émotions qu'une personne veut dissimuler, comme la colère ou la culpabilité.

3. Observer les yeux

On dit que nos yeux sont la fenêtre de notre âme, et lorsqu'il s'agit de repérer un menteur, l’analyse de ces derniers peut conduire à la vérité. La science montre que les menteurs n'évitent pas plus souvent le contact visuel que ceux qui disent la vérité. En revanche, l’élément clé à rechercher dans le mouvement des yeux est la déviation par rapport à leur ligne de base. La mise en garde s'impose lorsque les enjeux sont très élevés, par exemple lorsqu'il s'agit de tricher dans une relation ou de faire quelque chose au bureau qui pourrait vous coûter votre emploi. Dans ces situations, certaines études ont montré que l'aversion au regard était liée à la tromperie.

« Nous cherchons toujours à analyser les écarts par rapport au comportement naturel. Nous évaluons tout ce que la personne interrogée montre en matière de contact visuel, de concentration et même de dilatation ou de constriction des pupilles. Si le contact visuel était constant au début de la conversation puis changeait lorsqu'un facteur de stress ou des questions déclencheuses étaient insérés, il faut le noter comme un attribut qui pourrait être une réponse trompeuse » a confié le chercheur Roger Strecker.

4. Repérer un faux sourire

Les menteurs ont tendance à serrer les lèvres l'une contre l'autre, ce qui donne à leur sourire un air forcé ou tendu. Mais il ne s'agit pas seulement des lèvres, en réalité, c'est le combo bouche/yeux qui est essentiel pour repérer un menteur. « Une personne honnête sourit avec l'ensemble de son visage, comme la célèbre Mona Lisa. Les fameuses rides que l’on appelle ‘pattes d'oie’ indiquent l'honnêteté » a expliqué Wendy L. Patrick. Se concentrer sur les yeux d'une personne lorsqu'elle sourit est donc un excellent moyen d'écarter ces autres explications.

Il existe sept émotions humaines : la colère, la joie, la tristesse, la peur, la surprise, le dégoût et le mépris. Elles entrent en jeu lorsque quelqu'un force un sourire. « La moitié inférieure du visage exprime l'émotion humaine secondaire et la moitié supérieure l'émotion humaine primaire » a déclaré Roger Strecker. Et lui d’ajouter : « le vrai sourire présente des hémisphères inférieurs et supérieurs du visage humain qui se correspondent. Avec un faux sourire, il y a une déconnexion entre les yeux et la bouche. L'hémisphère supérieur ou les zones autour des yeux peuvent manifester du mépris, de la colère ou du dégoût. »

5. Identifier le stress

Si vous êtes convaincu que votre ami, votre patron ou un membre de votre famille vient de vous mentir et que vous décidez de faire pression sur lui en lui demandant des précisions sur sa déclaration, il y a de fortes chances qu'il ait des changements physiques qui vous indiquent qu'il est mal à l'aise. « Lorsque le cerveau humain est stressé, sa température augmente et se manifeste souvent par une transpiration sur le front ou la lèvre supérieure du visage. Idem pour le fait de se toucher le visage qui a un effet calmant sur un cerveau stressé » a expliqué Roger Strecker.

Évidemment, là encore, cela dépend de la personnalité de base de chacun. Et pour cause, certaines personnes ont simplement l'habitude de tortiller leurs cheveux ou de se toucher le visage. Cependant, il faut tout de même rester attentif à tout changement dans la vitesse de clignement des yeux, la déglutition, le frottement des mains sur le visage, les bâillements, le tortillement des cheveux ou le rythme respiratoire, autant d'actions qui peuvent indiquer qu'un mensonge est en cours.

Bouton whatsapp