Pas-de-Calais : deux classes de maternelle vont être intégrées dans une Ehpad

2 142partages
Bouton whatsapp

Dans le Pas-de-Calais, à Barlin, deux classes de maternelle vont être ouvertes dans une maison de retraite. L’objectif : favoriser le partage entre les deux générations et lutter contre l’isolement des personnes âgées.

C’est en voyant le documentaire intitulé Une vie d’écart que Julien Dagbert, maire de Barlin, a eu cette idée : ouvrir une école maternelle dans une maison de retraite de la ville. Le documentaire, qui retrace la rencontre entre des enfants et des personnes âgées qui ont vécu ensemble pendant six semaines, a touché le maire qui a souhaité recréer ce moment de partage dans sa commune.

Crédit photo : Charlotte Schousboe / Canal+

Ainsi, deux classes de maternelle vont ouvrir dans une maison de retraite à Barlin, dans le Pas-de-Calais. Une cour de récréation, un préau et des jeux pour enfants vont être installés au centre de l’Ehpad, ainsi qu’un dortoir, des toilettes adaptées et deux salles de classe. Pour veiller à la tranquillité des résidents, l’entrée de l’école sera totalement indépendante de l’Ehpad, et les parents pourront venir chercher leurs enfants sans déranger les personnes âgées.

« Nous envoyons ainsi un message positif qui contrebalance avec cette polémique où l’on parle de rationnement des couches. Ici, l’Ehpad Les Charmilles est géré par une association. L’équipe fait un boulot formidable. Les collectivités unissent leur force et chaque joue le jeu », a déclaré Julien Dagbert, le maire de Barlin.

Les enfants et les résidents vont vivre ensemble

Grâce à ce projet, les enfants et les personnes âgées vont passer leurs journées ensemble. Ils mangeront ensemble dans une salle commune et auront des activités en commun, comme des séances de coloriage ou de travaux manuels. En hiver, ils pourront décorer le sapin de Noël ensemble. Les anniversaires, aussi bien des enfants que des retraités, seront fêtés en commun.

Crédit photo : Pixabay

L’objectif de cette initiative est de favoriser l’échange entre les deux générations, qui peuvent apprendre l’une de l’autre. Les enfants bénéficieront de la sagesse des résidents, tandis que ces derniers seront moins isolés et auront une stimulation quotidienne.

« Je pense que cette initiative ne peut être que bénéfique, non seulement pour les enfants, mais également pour nous, les anciens », a affirmé José, résident de l’Ehpad Les Charmilles.

Un projet mis en place en janvier 2023

Le projet, mis en place par la municipalité de Barlin, a été validé par l’Inspection académique. Le budget de cette installation est estimé à 300 000 euros et sera soutenu par des subventions. Si l’unité Alzheimer de la maison de retraite sera totalement fermée, tous les autres résidents pourront être en contact avec les enfants s’ils le souhaitent. Des professionnels de santé accompagneront les personnes âgées et surveilleront leur comportement lors des activités avec les enfants.

« Pour les personnes âgées, le projet se fera sur la base du volontariat. Pour les enfants, il fera partie du programme scolaire », a déclaré Julien Dagbert.

Crédit photo : Philippe Mazzoni / Canal+

Le projet se mettra en place en janvier 2023, date à laquelle les travaux d’aménagement des classes commenceront. Tout sera mis en œuvre pour veiller au bien-être des résidents et des enfants. L’insonorisation de la maison de retraite sera renforcée, pour ne pas que les personnes âgées soient dérangées par le bruit. Des mesures vont également être prises pour perturber le moins possible les enfants.

« Les enseignants resteront les mêmes ainsi que le personnel municipal, afin de réduire la perte de repères. Nous avons prévu une période d’adaptation », a conclu le maire de la commune.

Source : Ouest France
Bouton whatsapp