Sans domicile fixe, elle séduit des hommes sur une application de rencontres pour « squatter » chez eux

Bouton whatsapp

Sans domicile fixe, une jeune australienne à trouver le moyen d'être logée gratuitement en multipliant les conquêtes masculines. Précisions.

De nombreuses personnes précaires et sans domicile fixe ont parfois recours à la débrouille pour trouver un toit et s'abriter.

Et certains n'hésitent pas à utiliser tous les moyens possibles, même les plus originaux, pour ne pas se retrouver à la rue.

C'est notamment le cas d'une certaine Emily Webb qui a récemment raconté comment elle avait réussi à trouver des endroits pour dormir, en profitant de ses... rencards.

Crédit photo : @emwebbily

SDF, elle séduit des hommes sur des applis de rencontres pour dormir au chaud  

Âgée de 25 ans, cette influenceuse et créatrice de contenus australienne, qui vit sur la Gold Coast, éprouve ainsi les pires difficultés à se loger, « squattant » le plus souvent des canapés chez ses amis. Elle n'est pourtant pas à plaindre financièrement puisqu'elle gagne beaucoup d'argent grâce à son compte OnlyFans. Mais il faut croire que cette source de revenus n'est pas suffisante.

Il faut dire que dans cette région, située sur la côte est de l'Australie (au sud de la vile de Brisbane), les loyers atteignent parfois des sommets par endroits. Et même pour Emily, qui dispose pourtant d'un budget en apparence confortable de 1 000 dollars australiens (environ 622 euros) par semaine, cela devient presque impossible de trouver un appartement.

Emily a même été jusqu'à proposer... un an de loyer d'avance à un propriétaire pour obtenir un logement, mais sa demande a été rejetée.

En attendant de trouver une solution pérenne, elle a donc opté pour une solution aussi originale qu'inattendue pour éviter de solliciter ses amis : Hinge.

Crédit photo : @emwebbily

Emily utilise en effet cette application de rencontre, similaire à Tinder, pour séduire des hommes et dormir ainsi chez eux durant le temps de leur relation. En d'autres termes, elle se sert de certaines de ses conquêtes pour ne pas avoir à dormir dehors. Une technique habile et peut-être discutable, mais la jeune femme assume, bien consciente d'avoir un physique avantageux qui lui permet de faire preuve de séduction sur ses prétendants.

« Je n'arrive pas à croire que j'ai gaspillé mon argent en loyer pendant tout ce temps (…) Si vous êtes sexy, ne payez jamais de loyer », a -t-elle ainsi déclaré, non sans provocation, dans une vidéo publiée sur TikTok, où elle compte plus de 50 000 abonnés.

@emwebbily I swear my lips arent purple this lighting is weird #emwebbily #rentalcrisis #prettyprivilege original sound - Em

Dans cette séquence, elle n'hésite pas à affirmer qu'elle est tout à fait à l'aise avec le fait de profiter de ce « joli privilège » qu'est sa beauté, pour trouver un logement. « J'aime repousser les limites du privilège de la beauté (...) J'aime repousser les limites de mon joli privilège et voir jusqu'où je peux aller. On est célibataire et sexy qu'une fois et j'aime en profiter partout où c'est possible », surenchérit-elle.

« Les relations ne durent que quelques nuits et ensuite les hommes rompent avec moi parce qu'ils réalisent que je les utilise », poursuit la jeune femme, sans le moindre scrupule.

Et de conclure : « J'ai l'impression qu'à tout moment, je peux avoir un logement. Je ne suis pas stressée avec ça ».


commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.