Si votre enfant est né pendant ce mois de l'année, il réussira mieux réussir à l'école, selon une étude

Bouton whatsapp

Selon une étude, il y aurait un lien entre le mois de naissance et la réussite scolaire d'un enfant. Explications.

Et si notre mois de naissance avait un impact sur notre réussite scolaire ? C’est sur ce sujet que se sont penchés des chercheurs de l’Université de Toronto et de Floride. Pour cela, ils ont analysé plus de 1,2 million d’enfants scolarisés en Floride et âgés de 6 à 15 ans. Les élèves ont été classés selon leurs mois de naissance et les chercheurs ont étudié leurs résultats scolaires.

D’après les résultats de l’étude, l’âge auquel les enfants commencent l’école a toute son importance et peut avoir un impact significatif sur leur réussite scolaire. Aux États-Unis, les enfants nés en août sont généralement les plus jeunes de leur classe car dans ce pays, les enfants entrent en maternelle à 5 ans. Ainsi, ils auront plus de difficulté à suivre le rythme que les autres élèves. À l’inverse, un enfant né en septembre entrera à l’école à l’âge de 6 ans. Plus âgé que l’ensemble que ses camarades, il aura moins de difficultés à l’école.

Les enfants plus âgés réussissent mieux

En France, l’organisation est différente puisque les enfants entrent en maternelle à l'âge de 3 ans. Ainsi, un enfant né après la rentrée de septembre et avant le 31 décembre peut intégrer sa classe et se retrouver avec d’autres élèves nés entre janvier et septembre. Dans ce cas, les enfants nés à la fin de l’année, au mois de décembre, sont désavantagés et rencontrent plus de difficultés, ce qui n’est pas le cas de ceux nés en janvier, qui réussissent mieux scolairement.

“Si vous prenez un enfant qui a 10 mois d’écart par rapport à d’autres dans sa classe au CP, cela peut représenter une grande différence en termes de développement cognitif ou encore d’apprentissage de la lecture. L’impact délétère peut se situer au niveau de la confiance en soi”, a expliqué Lucie Rose, psychologue de l’enfance, au Figaro.

Crédit photo : iStock

Pour conclure leur étude, les chercheurs ont dressé des solutions pour limiter les différences entre les enfants à l’école. Selon eux, les enseignants devraient s’adapter à l’âge de chaque enfant et à sa maturité. Une évolution personnalisée de l’enfant devrait être mise en place avant son inscription à l’école. Les enseignants devraient également fournir un soutien ciblé pour les enfants les plus jeunes lors de leur première année scolaire. Enfin, les chercheurs estiment que les critères d’âge d’entrée à l’école devraient être plus flexibles.

Source : Le Figaro

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.