« Tu fais chier, je suis fatigué » : sur le point d'accoucher, elle est abasourdie par le comportement de son mari

Une maman de trois enfants a récemment raconté l’horrible expérience qu’elle avait vécue lors de l’une de ses grossesses à cause d’un mari odieux.

Avoir un enfant reste un moment merveilleux pour des parents, mais qu’en est-il lorsque le couple bat de l’aile ?

Quand l’amour s’évapore et que les relations deviennent de plus en plus tendues, une grossesse peut devenir un vrai cauchemar. C’est ce qu’a vécu une certaine Célia, dont la troisième grossesse a été ternie par le comportement exécrable de son mari.

Dans un article qui reprend son témoignage, cette mère de trois enfants raconte ainsi ce moment douloureux, survenu il y a 10 ans.

Crédit photo : Istock

Un mari exécrable malmène sa femme, le jour de son accouchement

« Avec mon mari, les relations ont été conflictuelles pendant toute la grossesse » explique d’abord Célia, qui précise que ce troisième bébé était désiré. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il s’agissait même d’un vœu de son époux.

« J’ai été très étonnée de cette demande, je pensais vraiment qu’il ne m’aimait plus depuis longtemps. J’étais d’ailleurs sur le point de lui annoncer que je voulais divorcer (…) Je ne comprenais pas comment il pouvait vouloir un autre enfant si ses sentiments pour moi étaient inexistants », raconte ainsi la mère de famille.

Célia va finalement accepter d’avoir ce nouvel enfant, en se persuadant que cette grossesse allait raviver la flamme. Mais rien ne va se passer comme elle l’espérait. Pire encore, le jour de l’accouchement sera terrible et révélera un visage de son mari qu’elle ne lui connaissait pas.

« Il était 22h30 quand j’ai commencé à avoir mal aux reins. J’avais travaillé tard ce jour-là, et les enfants étaient devant un dessin animé pendant que je débarrassais la table. La douleur est passée, puis est revenue. C’était ma troisième grossesse, j’ai donc tout de suite compris que c’étaient des contractions. Je suis allée voir mon mari pour le prévenir qu’on devait aller à la maternité », se souvient la maman.

Jusqu’ici tout va bien, mais ce que va lui dire son mari dépasse l’entendement.

« Tu fais chier, je suis fatigué, je vais me coucher ! ». Tels sont les mots crus que son époux lui lancera ce soir-là.

« Et il est vraiment parti se coucher », précise la jeune femme.

Crédit photo : Istock

Abasourdie, Célia décidera dans un premier temps de se rendre à pied à la maternité, après avoir couché ses enfants. Mais son mari va se réveiller et déclencher une nouvelle dispute.

Les tensions vont finalement s’apaiser légèrement, sans toutefois disparaître. et ce qui devait arriver arriva !

« J’étais en train d’essayer de trouver quelques affaires taille naissance, quand j’ai perdu les eaux. Les contractions étaient très douloureuses, et mon mari continuait de râler car en plus j’allais abîmer le parquet. Mon fils aîné qui avait 7 ans à l’époque me regarde droit dans les yeux ‘’Maman, pourquoi t’as fait pipi ?’’ Et me voilà en train de lui expliquer que le bébé est dans une poche pleine de liquide et que lorsque le bébé est assez grand pour naître la poche se rompt, etc…. Mon fils me rétorque immédiatement ''mais il va tomber alors mon petit frère !'' », raconte Célia.

« Mon fils n’arrêtait pas de me demander si j’allais mourir. J’avoue que pour la première fois j’ai regardé la tête que j’avais car je vous jure que je faisais bonne figure devant les enfants. (…) J’étais très blanche et cernée, un peu comme si j’avais chopé la gastro du siècle », poursuit la mère de famille.

« À 0h07, mon fils, mon petit James Bond est dans mes bras. J’ai tout de suite demandé que les grands puissent venir le voir pour dissiper leurs inquiétudes. L’équipe a vraiment été sympa, car normalement les enfants n’ont pas le droit de rentrer dans une salle de naissance », se remémore encore Célia.

Et de conclure : « J’étais heureuse, soulagée que tout se soit bien passé. Mais toute la tension autour de cette naissance, et mon mari qui n’arrêtait pas de se plaindre (…) m’ont permis de prendre conscience que mon couple était bel et bien mort. Heureusement, j’avais 3 enfants merveilleux qui seraient désormais ma raison de vivre ».

Aujourd'hui divorcée de cet homme, Célia est désormais épanouie et cette horrible expérience n'est plus qu'un mauvais souvenir.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Céline Gautier

Journaliste