Comment faire du compost de manière simple et efficace pour faire pousser vos plantes ?

Bouton whatsapp

On vous dévoile aujourd’hui comment faire du compost facilement pour jardiner.

Le compost, cet engrais naturel composé de matières organiques recyclées, s’avère être un compagnon de choix lorsque l’on cultive son jardin.

À voir aussi

Contrairement à l’idée que s’en font certains, il est assez facile d’en faire et on vous explique aujourd'hui comment procéder.

Crédit photo : DR

1 - Assembler votre compost dans un bac

La première étape consiste bien évidemment à mettre en place votre bac de compostage.

Vous pouvez aussi bien en acheter certains qui sont vendus sur le marché des composteurs, ou bien créer le vôtre en recyclant des objets, comme des planches de bois, dont vous ne vous servez plus.

Élaborer son propre bac est idéal lorsque l’on compte par exemple l’installer en intérieur, sur une terrasse ou un balcon.

Vous pouvez le fabriquer à partir de deux seaux en plastique que vous disposerez l’un sur l’autre. Faites des trous au fond afin que les deux soient reliés entre eux. Cela permettra également d’aérer et évacuer correctement les déchets organiques. Veillez à placer une couche de terre dans le dernier seau, sous lequel devra être disposé un récipient pour éviter que des liquides ne s’en échappent.

Il est généralement conseillé de couvrir le compost.

2 - Que peut-on mettre dans le compost ?

Pour constituer votre compost, vous pouvez recycler des déchets organiques comme des fruits, des légumes, du marc de café, des filtres à thé, des coquilles d’œufs, des déchets de bois, de carton et de papier, les cendres, les feuilles, les allumettes usagées, ou encore les cheveux.

Il faut veiller à ce que les composants soient jetés de manière équilibrée pour ne pas qu’une matière ne prenne le pas sur l’autre.

Notons que pour obtenir un bon compost, il faut que son pH soit approprié. On veillera donc à ce qu’il ne soit ni trop humide, ni trop sec.

Faites attention à bien maintenir l’équilibre surtout quand vous jetez dans votre bac des déchets dont la décomposition est susceptible d’être contre-productive en cas de gros ajout. C’est le cas notamment avec la viande, le charbon, les zestes d’agrume ou encore les produits laitiers.

Crédit photo : Shutterstock

3 - Intégrer des vers et des insectes

Les vers seront de véritables alliés pour constituer votre compost, car ils mangent les déchets organiques et les rejettent sous forme de matière décomposée, qui permettra ainsi d’obtenir un équilibre parfait.

Le mieux est d’intégrer les vers après les deux premières semaines de rejet de la matière organique. Leurs excréments produiront de l’humus qui s’avère être un excellent engrais.

Pour que la matière organique se décompose correctement, il faut que votre compost soit un véritable écosystème rassemblant plusieurs insectes.

Vous pouvez ainsi y intégrer des mouches soldats, des collemboles ou des punaises, qui seront autant d’alliés pour accélérer le processus de décomposition.

4 - Quand utiliser son compost ?

Il n’y a pas réellement de délais définis car le temps de fabrication du compost varie en fonction de l’endroit où il se trouve, de la matière organique que l’on lui donne, mais aussi de la température et de l’humidité du lieu où il se trouve.

Surveillez le donc assez souvent et lorsque vous constaterez que l’ensemble sera purgé d’éléments isolés, vous pourrez alors vous en servir comme engrais.

Crédit photo : Getty Images

Bouton whatsapp