Pour la première fois, un homme paralysé a réussi à remarcher grâce à un stimulateur dans sa moelle épinière

897partages
Bouton whatsapp

En Suisse, un homme paralysé depuis cinq ans a réussi à remarcher grâce à un électrode placé dans sa colonne vertébrale, qui envoie des signaux électriques à ses jambes pour les faire bouger.

Michel Roccati est un homme âgé de 30 ans qui s’est blessé en 2017 dans un accident de moto. Depuis cinq ans, il ne sent plus ses jambes et ne peut plus marcher car sa colonne vertébrale a été sectionnée dans l’accident et sa moelle épinière a été entièrement coupée. Bien que les médecins lui aient dit qu’il ne pourrait jamais remarcher, Michel Roccati n’a pas perdu espoir.

Au CHU de Lausanne, en Suisse, l’homme paraplégique a pu tester un nouveau stimulateur de la moelle épinière. Depuis 1960, les médecins utilisent cette technique pour atténuer les douleurs après un accident. Aujourd’hui, les chercheurs essaient d’utiliser ces traitements pour que les patients puissent retrouver une mobilité.

Crédit photo : Jimmy Ravier / NeuroRestore

Un implant pour la mobilité des personnes paralysées

La méthode mise au point par les médecins du CHU de Lausanne a pour objectif de faire remarcher des personnes paralysées. Pour cela, les chercheurs implantent une électrode dans la colonne vertébrale du patient, entre les nerfs rachidiens et les vertèbres. Cette électrode envoie des signaux électriques aux nerfs qui contrôlent les jambes, pour que celles-ci s’activent et effectuent les mouvements nécessaires à la marche.

Et le pari est réussi ! Grâce à cet appareil, Michel Roccati a réussi à remarcher. Pour contrôler ses mouvements, il utilise un logiciel sur une tablette qui lui permet de choisir les mouvements qu’il veut faire : avancer les jambes pour marcher, battre des pieds pour nager, monter les jambes pour faire du vélo… Ensuite, le logiciel envoie les signaux nécessaires pour pratiquer l’activité, ce qui fait bouger les jambes de l’utilisateur.

L’homme paralysé peut remarcher

Michel Roccati a donc réussi à remarcher grâce à cet implant, bien qu’il ne sente toujours pas ses jambes. En effet, cet appareil ne guérit pas les blessures de la colonne vertébrale puisqu’il agit seulement sur les nerfs.

« Ce n’est pas un remède contre les lésions de la moelle épinière. Mais c’est une étape cruciale pour améliorer la qualité de vie des gens. Nous allons responsabiliser les gens, nous allons leur donner la capacité de se tenir debout, de faire quelques pas. C’est une amélioration significative », a déclaré Grégoire Courtine, le professeur qui a dirigé l’équipe médicale.

Crédit photo : NeuroRestore

Ce traitement a été très efficace puisqu’il a été testé sur plusieurs personnes paralysées, qui ont toutes réussi à rebouger leurs jambes. Quelques heures seulement après leur opération, elles étaient capables de se tenir debout et après quelques jours, elles pouvaient marcher avec un déambulateur, faire du vélo et nager.

« Je me lève, je marche où je veux, je peux monter les escaliers. C’est presque une vie normale ! J’avais l’habitude de boxer, de courir et de faire du fitness dans un gymnase. Mais après l’accident, je ne pouvais plus faire les choses que j’aimais faire, mais je n’ai pas laissé mon humeur se dégrader. Je n’ai jamais arrêté ma rééducation. Je voulais continuer pour résoudre ce problème », a déclaré Michel Roccati.

Cette avancée dans la médecine est un véritable exploit scientifique. C’est la première fois qu’une personne, dont la colonne vertébrale est entièrement sectionnée, arrive à remarcher. De quoi donner de l’espoir à toutes les personnes paralysées.

Source : BBC
Bouton whatsapp