Une patiente atteinte du Sida aurait réussi à guérir « naturellement », sans intervention médicale

1 191partages

Pour la deuxième fois dans le monde, une personne atteinte du VIH aurait réussi à guérir « naturellement » de cette maladie, sans aucune intervention médicale. Un vrai espoir dans la lutte contre le Sida.

Crédit photo : EPA

Une femme vivant en Argentine a été diagnostiquée séropositive en 2013. Des médecins ont trouvé dans son corps des traces d’anticorps, qui prouvent avec certitude qu’elle a été infectée par le VIH. Pourtant, pendant des années, cette patiente n’a jamais développé le moindre symptôme de la maladie. Depuis son diagnostic, la patiente a été suivie par de nombreux médecins, qui ont fait des analyses récurrentes de son état de santé.

Quatre ans après l’apparition de la maladie, les scientifiques ont découvert que la femme n’aurait plus aucune trace du virus dans son corps. Pourtant, la malade n’a bénéficié d’aucune intervention médicale, puisqu’elle n’a pris aucun médicament et qu’elle n’a reçu aucune greffe. Elle a été surnommée la « patiente d’Esperanza ».

Une guérison naturelle du VIH

Dans le passé, deux personnes atteintes du Sida ont été considérées comme « guéries » par les médecins. Cependant, ces patients ont reçu une greffe de moelle osseuse combinée à une mutation génétique rare, qui a permis à leurs cellules d’être plus résistantes et de bloquer l’invasion du VIH dans l’organisme. Bien qu’elles aient été réussies, ces greffes restent très chères et dangereuses, et les donneurs de moelle osseuse sont difficiles à trouver, raisons pour lesquelles ces interventions sont extrêmement rares.

Crédit photo : Franco Volpato / Shutterstock

Toutefois, la patiente d’Esperanza n’a pas été traitée médicalement. Selon les médecins, l’organisme de la malade aurait « naturellement » réussi à supprimer le virus. Après de multiples analyses effectuées pendant des années, les scientifiques sont formels : cette femme serait redevenue séronégative et ne serait plus porteuse du VIH.

« Cela nous donne l’espoir que le système immunitaire humain est suffisamment puissant pour contrôler le VIH et éliminer tous les virus fonctionnels. Le temps nous le dira, mais nous pensons qu’elle a réussi à guérir complètement », a déclaré Xu Yu, immunologiste au Ragon Institute of MGT.

Un espoir de traitement contre le Sida

Au total, quatre personnes dans le monde seraient guéries du Sida : les deux patients qui ont reçu la greffe de moelle osseuse, la patiente d’Esperanza, ainsi qu’une autre femme de San Francisco qui aurait elle-aussi réussi à guérir naturellement il y a quelques années.

« Avec ces remèdes naturels possibles, qui fournissent une feuille de route pour un remède, j’espère que nous pourrons proposer une intervention qui un jour, pourrait fonctionner pour tout le monde », a déclaré Steven Deeks, chercheur sur le VIH et professeur de médecine à l’Université de Californie, à San Francisco.

Les deux femmes qui ont réussi à supprimer le VIH de leur organisme auraient un système immunitaire capable d'éliminer le virus. On estime que 0,5% des 38 millions de personnes atteintes du VIH dans le monde auraient un organisme aussi résistant. Ces « contrôleurs d’élite », comme les appellent les scientifiques, sont un vrai espoir dans la lutte contre le Sida, et pourraient aider les chercheurs à trouver un traitement.

Source : Stat