Voici pourquoi il est très déconseillé de réutiliser les bouteilles d'eau en plastique

Bouton whatsapp

Réutiliser une bouteille en plastique à de nombreuses reprises en la remplissant avec de l’eau du robinet est une mauvaise habitude et nous vous expliquons pourquoi dans cet article.

Crédit : Jonathan Chng

À voir aussi

En effet, un rapport de l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses) de 2013 a montré que l’usage du Bisphérol A, une substance chimique présente dans la fabrication des bouteilles en plastique, représentait un potentiel danger lors de la réutilisation des bouteilles.

Elle a finalement été interdite deux ans plus tard. Mais à cette occasion, les chercheurs se sont aussi penchés sur le risque de lixiviation chimique, c’est-à-dire la possibilité que les éléments chimiques issus du contenant se retrouvent dissous dans l'eau à force d’utilisation, et donc dans notre organisme.

Heureusement, pour éviter de se faire avoir et surtout pour connaître quel plastique compose les bouteilles que nous achetons dans nos supermarchés, la majorité des bouteilles en plastique comporte un numéro imprimé au milieu d'un petit triangle. Ce dernier permet d’indiquer au consommateur le type de plastique utilisé lors de la fabrication de l’emballage. Et cette information peut s’avérer particulièrement intéressante car certains plastiques sont bien plus toxiques que d’autres. Concernant les bouteilles d’eau, trois types de plastique sont généralement utilisés.

Lorsque le chiffre 1 figure dans le triangle, c’est que la bouteille est faite en polyéthylène téréphtalate. Également appelé « PET », il s’agit du plastique le plus utilisé pour les bouteilles d’eau, de sauce, de soda ou encore pour les gobelets. Cette matière est considérée comme écologique car 100% recyclable et sa fabrication nécessite peu d’électricité. Le seul inconvénient de ce plastique est qu’il résiste mal à la chaleur et provoque un terrain fertile pour les bactéries.

Quand on peut lire le chiffre 2 dans le triangle présent sur l’emballage, cela indique que la bouteille est faite à base de polyéthylène haute densité, aussi connu sous le nom de « HDPE ». Il est notamment apprécié pour son côté très durable et bien plus robuste que celui mentionné précédemment, que l’on retrouve dans la fabrication de bouteilles classiques. Le polyéthylène haute densité est utilisé, par exemple, pour les contenants de lessive, de savon ou de liquides en volume important (supérieur à 3 litres).

Crédit : StartupStockPhotos

Enfin, lorsque le chiffre 7 est écrit dans le triangle, cela veut dire que les matières plastiques utilisées pour la création de la bouteille ne rentrent dans aucune catégorie précise. Ceci étant dit, ces matières servent généralement à concevoir des contenants réutilisables comme des biberons ou des gourdes. Attention tout de même à bien se renseigner sur les autres éléments présents dans ces emballages car ils peuvent contenir du bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien qui peut avoir un impact sur l’équilibre hormonal.

Comment lutter contre les bactéries ?

De manière générale, la limitation chimique n’a pas été scientifiquement prouvée. Cependant, d’autres éléments permettent de penser que le fait de réutiliser sa bouteille d’eau de très nombreuses fois n’est pas une bonne idée.

En effet, les contenants plastiques constituent un refuge propice au développement et à la reproduction des bactéries. En 2017, une étude réalisée sur cette thématique affirmait qu’il y avait « un niveau extrêmement élevé de bactéries et une augmentation rapide de la croissance microbienne dans les bouteilles d’eau réutilisables ». Il est donc recommandé de nettoyer sa bouteille ou sa gourde quotidiennement avec de l’eau et du savon.

Bouton whatsapp