Dès demain, les fruits et légumes ne seront plus vendus dans des emballages plastiques

Bouton whatsapp

Dès le 1er janvier 2022, les supermarchés auront l’interdiction de vendre les fruits et légumes dans des emballages plastiques. Cette mesure a été prise en faveur de l’environnement et connaîtra quelques exceptions.

Crédit photo : Goncharov_Artem / Shutterstock

Des pommes stockées dans une barquette en plastique, un concombre enroulé de cellophane… Dès demain, au 1er janvier 2022, les fruits et les légumes du supermarché ne seront plus vendus dans des emballages plastiques. Aujourd’hui, on estime que 37% de ces aliments sont vendus sous emballage.

Cette décision a été prise le 8 octobre dernier, dans le cadre de la loi anti-gaspillage du 10 février 2020. Avec cette mesure, le gouvernement souhaite supprimer plus d’un milliard d’emballages en plastique inutiles par an.

Fin des emballages plastiques pour les fruits et légumes

L’interdiction du plastique concernera une trentaine de fruits et légumes comme les tomates, les oignons, les concombres, les radis, les bananes, les kiwis ou encore les pommes et les poires. Cependant, les supermarchés pourront faire quelques exceptions. En effet, la mesure ne concernera pas les aliments qui pèsent plus de 1,5 kg, et les magasins auront un délai de six mois pour écouler leurs stocks en plastique.

Crédit photo : Fullempty / Shutterstock

De plus, des tolérances seront appliquées jusqu’en 2026 pour les fruits fragiles. C’est notamment le cas des fruits rouges, comme les framboises, les groseilles, les mûres et les fraises, qui pourraient être dégradés s’ils sont vendus en vrac. Ainsi, les supermarchés auront quatre ans pour trouver une alternative au plastique afin de protéger ces fruits fragiles.

Moins de plastique en 2022

En plus de la fin du plastique dans ce rayon des supermarchés, d’autres mesures vont être appliquées dès le 1er janvier 2022, dans le but de protéger l’environnement. Dès demain, on ne pourra plus trouver de sachets de thé en plastique, ni d’emballage plastique autour des journaux et des publicités. Dans les fast-foods, les enfants ne pourront plus avoir de jouets en plastique dans leurs menus.

En 2023, une autre contrainte pèsera sur la restauration rapide : les fast-foods auront l’obligation de remplacer la vaisselle jetable par de la vaisselle réutilisable pour les repas consommés sur place. Dans deux ans, les tickets de caisse auront également disparu.

Source : Ouest France
Bouton whatsapp