Ils ont marqué l'histoire de la Ligue 1 mais personne ne les connaît

Bouton whatsapp

Ils ont marqué le championnat de France de leur empreinte mais personne ne les connaît. Voici trois joueurs qui détiennent des records incroyables en Ligue 1 mais que l’histoire a (injustement) oubliés.

Le 23 avril dernier face au RC Lens (1-1), le Paris Saint-Germain a décroché son dixième titre de champion de France, égalant ainsi le record de l’AS Saint-Étienne, au terme d’un match terne et à peine éclairé par une frappe lumineuse de Léo Messi.

Ce jour-là, l’Italien Marco Verratti, qui évolue au club parisien depuis 10 ans, est devenu le joueur le plus titré de l’histoire du championnat de France de football avec 8 trophées.

Le chouchou du Parc des princes a intégré par la même occasion le cercle très fermé des joueurs qui détiennent un record de notre Ligue 1, à l’image du gardien de but Mickaël Landreau, recordman du nombre de matches joués avec 618 rencontres, ou encore l’avant-centre argentin Delio Onnis, meilleur buteur de tous les temps avec 299 buts.

De véritables légendes qui figurent en bonne place au panthéon du football français, aux côtés d’autres monuments comme… André Abegglen, Michel Rio ou encore Richard Krawczyk.

Ces noms ne vous disent probablement rien et pourtant ces trois joueurs, presque inconnus au bataillon, ont eux aussi marqué l’histoire du championnat. Mieux, ils détiennent des records qui ne seront très certainement jamais battus. Portraits.

André Abegglen (Le plus prolifique)

Redoutable avant-centre de l’entre-deux-guerres, l’international suisse André Abegglen a laissé une trace indélébile dans l’histoire du championnat de France en marquant la bagatelle de… 7 buts en un seul match lors de la saison 1935-1936.

Un record absolu, bien qu’égalé quelques mois plus tard par l’attaquant Jean Nicolas.

Crédit photo : DR

Né à Neuchâtel le 7 mars 1909, André Abegglen, sélectionné à 52 reprises pour 29 buts avec la « Nati » entre 1927 et 1943, a effectué l’essentiel de sa carrière dans son pays natal, notamment au Grasshopper Zurich, à l’exception de cinq saisons en France, d’abord à l’AS Saint-Eugène (club basé alors en Algérie) au cours de l’exercice 1929/1930, mais surtout au FC Sochaux de 1934 à 1938.

C’est en Franche-Comté que ses qualités de finisseur vont rapidement faire de lui l’un des attaquants les plus prolifiques du championnat de France et c’est tout naturellement qu’il va décrocher le titre de meilleur buteur avec 30 buts en 28 matches dès sa première saison, auréolée du titre de champion.

La suivante sera hélas ternie par une grave blessure au genou qui nécessitera une intervention chirurgicale au ménisque. Pour la petite histoire, il faut savoir que cette opération sera la première du genre pour un footballeur. Encore une première donc pour Abegglen, même si l’on imagine qu’il s’en serait bien passé.

Au cours de cette saison perturbée, il ne joue que 19 matches mais score tout de même 16 fois dont cet incroyable septuplé le 25 août 1935 face à Valenciennes.

Vainqueur de la coupe de France en 1937, il remporte de nouveau le titre de champion en 1938, mais n’y contribue que très peu, ne jouant qu’une poignée de rencontres sans inscrire de buts.

Rentré en Suisse peu avant la guerre en 1938, il signe au Servette de Genève (club pour lequel il inscrira 63 buts) puis termine sa carrière au FC La Chaux-de-Fonds. Victime d’un grave accident de train en 1943, il meurt d’une septicémie le 8 novembre 1944 à Zurich, à l’âge de 35 ans.

Michel Rio (Le plus rapide)

Quand on associe football et Rio, on pense tout de suite au Brésil, au Maracaña ou au Joga bonito mais certainement pas à… Michel Rio.

Pourtant cet honnête joueur français, dont le nom fleure bon la D1 des années 90, a lui aussi marqué le football hexagonal de son empreinte en inscrivant le but le plus rapide de l’histoire du championnat, après seulement 8 secondes de jeu, en 1992.

Milieu de terrain né en 1963, Michel Rio a joué 237 matches (29 buts) dans l’élite au cours de sa carrière qui l’a mené notamment de l’En avant Guingamp au Havre AC, en passant par le FC Nantes, le FC Metz ou encore le SM Caen.

C’est d’ailleurs au cours de sa troisième et dernière saison en Normandie qu’il établira son record improbable le 15 février 1992, en inscrivant un but d’une reprise de volée lobée sensationnelle, quelques secondes après le coup d’envoi d’un match contre l’AS Cannes.

Le geste de toute une vie et un record qui tient toujours, 30 ans plus tard !

Celui-ci reste toutefois loin, très loin du record du monde, établi par le joueur saoudien Nawaf al-Abed, auteur d’un but après seulement… 2,4 secondes de jeu le 7 novembre 2009.

Après son coup d’éclat, Michel Rio, aujourd’hui âgé de 59 ans, a poursuivi sa bonne carrière avant de prendre sa retraite en 1996, dans un relatif anonymat.

Qu’importe car il restera à jamais le buteur le plus rapide de l’histoire du championnat.

Richard Krawczyk (Le plus précoce)

Lorsque l’on évoque les records de précocité, on ne peut s’empêcher de penser à Kylian Mbappé, véritable phénomène qui balaie tout sur son passage depuis ses débuts en Ligue 1 en décembre 2015, à seulement 16 ans et 11 mois.

Toutefois, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le joueur du Paris Saint-Germain n’est pas le plus jeune joueur aligné et encore moins le plus jeune buteur de l’histoire du championnat de France.

Ce record de précocité est en effet détenu par un footballeur beaucoup plus anonyme et que seule une poignée de passionnés connaît. Son nom ? Richard Krawczyk.

Crédit photo : DR

Né dans le Pas-de-Calais en 1947, ce milieu de terrain qui a notamment évolué au RC Lens, au FC Metz ou encore au Stade de Reims est ainsi devenu le plus jeune buteur de l’histoire de notre championnat le 8 septembre 1963 en marquant un but lors de la rencontre Angers-Lens, alors qu’il n’était âgé que de 16 ans, 3 mois et 15 jours.

À titre de comparaison, notre Kyky national a inscrit son tout premier but à l’âge de… 17 ans et 2 mois. Pour un chasseur de record de sa trempe, ça fait presque un peu tâche mais il s’est depuis consolé en devenant le plus jeune joueur de l’histoire à atteindre les 100 buts en ligue 1 à 22 ans et 91 jours, en mars 2021.

Quant à Richard Krawczyk, si son honnête carrière est depuis injustement passée aux oubliettes, son nom reste toutefois gravé dans le marbre comme étant celui de la gâchette la plus précoce de l’histoire de la Ligue 1.

Retrouvez le meilleur des Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 sur Prime Video. Season pass disponible en early bird (89€) jusqu’au 28 août.

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter