Top 5 des meilleures punchlines des commentateurs foot

Bouton whatsapp

Voici un top 5 des meilleures punchlines balancées par les commentateurs foot de Prime Vidéo.

Que seraient les rencontres de la Ligue 1 sans les voix des commentateurs et autres consultants qui nous font vivre les matches autrement ?

C’est un fait, les commentaires font partie intégrante du spectacle footballistique et à ce petit jeu-là, certains se démarquent par leur style et leur sens de la formule. Chambreurs, piquants ou habités par le jeu, les commentateurs les plus appréciés ont l’art et la manière de balancer les mots justes avec un timing toujours parfait.

Voici donc un top 5 des plus belles punchlines balancées en direct avec en tête de gondole notre Titi Henry national qui nous régale chaque week-end avec ses petites phrases bien senties.

Crédit photo : DR

Thierry Henry et les matches houleux « Sarcelles-Palaiseau »

Consultant depuis peu chez Prime Sport, Thierry Henry a très vite fait son trou chez le nouveau diffuseur du championnat de France grâce à un style inimitable dont raffolent les spectateurs.

À la fois chambreur et lucide, parfois piquant, l’ex-champion du monde fait l’unanimité par la qualité de ses interventions, comme ce fut le cas notamment le 21 novembre dernier, à l’occasion d’un bouillant Olympico marqué par un jet de bouteille d’un supporteur sur le joueur marseillais Dimitri Payet.

Invité à commenter cet incident, Thierry Henry, particulièrement en forme ce soir-là, se distingue en effet par une punchline dont il a le secret, en évoquant de vieux souvenirs, non sans un certain humour, en dépit de la gravité du moment.

« Si si, Sarcelles-Palaiseau mais sinon en Ligue 1, non ! », balance-t-il ainsi avec le sourire, en répondant à son compère Thibault Le Rol qui lui demandait s’il avait déjà assisté à des scènes similaires dans sa carrière.

La séquence a évidemment fait beaucoup rire les internautes qui ont salué la verve du meilleur buteur de l’histoire d’Arsenal.

Ludovic Giuly et son goût pour le... vignoble bordelais 

Lui aussi consultant chez Prime, Ludovic Giuly sait également se distinguer par son sens de la formule !

Déjà réputé comme étant un trublion lorsqu'il était encore joueur, l'ancien monégasque n'a rien perdu de sa bonne humeur et reste un bout en train même aux commentaires. Illustration en janvier dernier lorsqu'il a fait part de son goût pour le vin dans une tentative comique de candidature subtile pour le poste d'entraîneur des Girondins de Bordeaux. 

Tout part d'une discussion entre les commentateurs autour d'un éventuel intérêt du club bordelais pour Thierry Henry. Interrogé sur cette rumeur, ce dernier dément alors l'information donnant lieu à un échange savoureux avec son ex-partenaire en Bleus.

« Moi par contre, j’aime bien le vin (...) je suis disponible moi, si Thierry Henry ne veut pas y aller, moi, je veux y aller », lâche ainsi Ludovic Giuly, dans cette drôle de séquence à découvrir ci-dessous.

Thibault Le Rol et les jeux de mots douteux

On ne peut pas vraiment parler de punchline mais on ne pouvait pas ne pas mentionner cette masterclas de Thibault Le Rol.

Journaliste respectable et respecté, passé notamment par Bein Sports, ce dernier s'est ainsi permis un petit trait d'humour le 4 mars dernier, en osant un jeu de mots plutôt savoureux (ou pas), alors qu'il évoquait la prestation en demi-teinte de l'attaquant lorientais Terem Moffi, contre Lyon.

Alors, on valide ?

Thierry Henry et le respect des consignes

C'est probablement l'une des plus belles punchlines entendues chez Prime vidéo et, comme par hasard, celle-ci est encore l'œuvre de Thierry Henry.

Le 20 mars dernier, à l'issue d'une défaite 3-0 du PSG à Monaco, l'actuel meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France n'a pas mâché ses mots en commentant la prestation indigne et l'attitude générale de certains joueurs parisiens.

« À un moment donné, quelle est la ligne directive ? J'ai joué au Barça et quand tu ne faisais pas ce que tu avais à faire, peu importe le nom, peu importe qui tu es (...) si tu ne respectes pas ce qu’il y a à faire, au Barça tu pars !  Au Bayern Munich, tu pars, dans les grands clubs, tu pars ! Ici (au PSG), est-ce que tu pars ? », avait-il ainsi lâché dans une sortie déjà culte.

Mathieu Bodmer et le problème d'institution du PSG

À l'image de Thierry Henry, Mathieu Bodmer s'était lui aussi montré très critique à l'égard de l'équipe parisienne après ce fameux Monaco-PSG de mars 2022, qui a décidément fait couler beaucoup d'encre.

Invité à donner son avis sur le comportement de l'effectif parisien, le consultant avait dressé un constat implacable quant à l'état général de son ancien club.

« Il y a un problème d'institution au Paris Saint-Germain (...) dans les autres grands clubs, ça ne se passe pas comme ça ! (...) Il y a un problème qui vient d'en haut, il y a un problème d'institution, il va falloir changer des choses. Maintenant, il reste trois mois jusqu'à la fin de saison pour préparer la saison prochaine parce que le Paris Saint-Germain, ça ne va pas, et on l'a vu encore cet après-midi. Le match est quasiment honteux », avait-il ainsi déploré.

Retrouvez le meilleur des Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 sur Prime Video. Season pass disponible en early bird (89€) jusqu’au 28 août.

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter