Ces 5 réflexes indispensables pour éviter les cambriolages dans votre maison

Bouton whatsapp

On vous révèle aujourd'hui 5 astuces bien pratiques pour éviter au maximum d'être cambriolé.

Ceux qui en ont déjà vécu savent à quel point les cambriolages peuvent être traumatisants. Se faire cambrioler, c'est vivre des moments douloureux car au-delà des pertes matérielles lorsque certains objets auxquels on tient sont dérobés, la dimension psychologique n'est pas à négliger.

Certains n'en sortent en effet pas indemnes et développent même parfois une paranoïa que l'on pourrait presque qualifier de légitime.

Crédit photo : iStock

Cinq astuces pour se protéger au mieux des cambriolages

Et malheureusement personne n'est épargné, car contrairement à ce que l'on pense pour se rassurer, cela n'arrive pas qu'aux autres. S'il n'existe aucun remède miracle pour empêcher des cambrioleurs de s'introduire chez vous, certains réflexes à adopter peuvent toutefois vous permettre de dormir sur vos deux oreilles.

Ces astuces ne concernent uniquement que ceux qui sont propriétaires de maisons, car c'est dans ce type de logement que sont réalisés la grande majorité des cambriolages. Ceci s'explique par le fait qu'il est tout simplement plus facile d'y pénétrer par effraction que dans un appartement situé dans une résidence.

Voici donc cinq astuces pour éviter que sa maison soit cambriolée :

1 - Protéger les environs

Protéger sa maison, ça commence dès le portail. Il est donc important de disposer d'un éclairage extérieur avec un détecteur de présence. N'hésitez pas non plus à tailler vos haies de manière à ce que votre maison soit visible depuis la rue ou chez les voisins. Cela reste le meilleur moyen pour qu'un intrus soit aperçu.

2 - Sécuriser les différentes entrées

Inutile de vous rappeler de bien fermer vos portes et vos fenêtres car les ouvertures sont - logiquement - les entrées les plus privilégiées par les cambrioleurs. Ceci est valable autant si vous êtes présent qu'absent. N'oubliez surtout pas de bloquer certains mécanismes plus vulnérables que d'autres tels que ceux des fenêtres coulissantes par exemple. 

3 - Ne jamais attirer l’attention et cacher intelligemment ses objets de valeur

C'est triste à dire mais pour vivre heureux, il faut vivre caché. À l'ère des réseaux sociaux où la majorité expose sa vie sur la toile, les cambrioleurs sont à l'affût du moindre départ en vacances en surfant sur le web. Lorsque vous vous absentez, évitez donc de le crier sur tous les toits car les murs ont des oreilles. D'autre part, soyez plus malin que les cambrioleurs car ces derniers s'attendent à trouver les objets de valeur dans les endroits les plus classiques et habituels (coffre, chambre à coucher, tiroirs etc.) de la maison. N'hésitez donc pas à les ranger dans des cachettes insoupçonnables, mais ne faites surtout pas l'erreur d'oublier où.

Crédit photo : iStock

4 - Donner l'impression que la maison n'est jamais désertée

En cas d'absence, faites en sorte de montrer que la maison n'est pas désertée. N'hésitez donc pas à prêter vos clés à un proche ou un voisin pour qu'il vienne par exemple ouvrir les volets régulièrement ou encore récupérer votre courrier, pour ne pas que la boîte aux lettres soit pleine à craquer. Ceci pourrait en effet éveiller la curiosité des cambrioleurs.

5 - Mettre une alarme

Les alarmes restent une évidence, bien qu'elles représentent un budget non négligeable. Il en existe beaucoup donc il est parfois difficile de faire un choix. Petit conseil néanmoins, optez pour celles disposant d'un signal sonore très prononcé car elles fonctionnent toujours très bien en provoquant généralement la fuite des cambrioleurs.


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.