7 astuces pour ne pas subir la fatigue due au décalage horaire

Par
598
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Tous ceux qui ont déjà pris part à un vol long-courrier savent que quelques jours sont souvent nécessaires à se remettre totalement du décalage horaire subi pendant le vol. En revanche, ce que beaucoup ignorent, c’est qu’il existe plusieurs astuces à connaître pour limiter l’impact négatif de cette fatigue sur l’organisme. Rien que pour vous, voici 7 conseils pour retrouver rapidement l’énergie après sa descente de l’avion :

Crédit photo : Shutterstock / Mikhail Starodubov

1. Gardez vos pieds en l’air

Dès que vous êtes arrivé chez vous (ou à votre hôtel), allongez-vous sur le dos et levez vos jambes le long du mur. Gardez vos pieds en l’air dans cette position pendant 5 à 10 minutes. L’exercice permet de soulager le gonflement des jambes et des chevilles, mais également d’améliorer la circulation sanguine. Les fluides sont drainés et rendent les fibres musculaires beaucoup moins saturées.

2. Allez vous coucher à une heure normale

S’endormir dès qu’on arrive à destination, et ce en plein après-midi, est une très mauvaise idée. En effet, il est nécessaire que le corps s’endorme pendant la soirée de manière à ce qu’il s’ajuste avec l’heure locale, et ainsi qu’il récrée un cycle de sommeil adapté. Si toutefois vous êtes épuisé et devez absolument vous reposer ou reprendre des forces, autorisez-vous une sieste de maximum une heure.

3. Levez-vous à une heure raisonnable

Une fois au lit, l’objectif est de ne pas dormir pendant 16 heures d’affilée. Eh oui, une telle dose de sommeil va annuler le travail que vous venez de faire pour lutter contre le sommeil et totalement déréglé votre nouveau cycle, à peine commencé. Du coup, faites comme si vous aviez un rendez-vous et mettez le réveil à une heure raisonnable. Si vous êtes du genre un peu lent à sortir du lit, n’hésitez pas à mettre l’alarme suffisamment tôt, ce ne sera que meilleur.

4. Mangez suffisamment

À l’instar de votre cycle de sommeil, vos habitudes en termes de repas sont aussi bouleversées par un changement de fuseau horaire, inévitablement. Il a été prouvé que l’insuline aidait l’organisme à s’adapter aux nouveaux horaires d’alimentation. Et cette hormone protéique est secrétée après les repas. Du coup, pour vous adapter, n’hésitez pas à manger avec le vol, mais également après, dès la descente de l’avion.

5. Mouchez-vous avec une solution saline

Quelques couvertures et un pull ne peuvent pas vous garantir que vous n’attraperez pas de microbes durant le vol. Pour donner un coup de boost à vos défenses immunitaires et pour chasser les bactéries, l’idéal est de nettoyer ses cavités nasales avec un spray salé spécialisé. Une action simple mais à laquelle il faut penser, car elle va permettre que vous vous sentiez bien et frais pour continuer le trajet jusqu’au point d’arrivée.

6. Faites de l’exercice

Votre corps va sûrement vous détester, mais faire du sport dès son arrivée à la maison est ce qu’il y a de mieux pour propager le sang dans toutes les extrémités et ainsi désengourdir l’organisme. Si vous ne trouvez pas le courage pour une séance de sport digne de ce nom, sachez que quelques minutes de yoga peuvent aussi améliorer votre niveau d’alerte mental et votre acuité.

7. Sortez prendre l’air

N’oubliez jamais que le faible niveau d’oxygène dans l’air que vous avez respiré dans l’avion est en grande partie la raison pour laquelle vous êtes fatigué. Du coup, respirer l’air extérieur plutôt qu’un autre recyclé par une climatisation ou une VMC (Ventilation mécanique contrôlée, ndlr) et va forcément vous faire du bien. Pour bien respirer, l’idéal est d’aller se promener dehors pendant quelques minutes, c’est une habitude qu’ont souvent les membres d’équipage. Évidemment, s’il fait 40 degrés à l’ombre, ne sortez pas tout de suite et attendez que la température se rafraîchisse.

Voilà, normalement, si vous appliquez ces quelques consignes, le décalage horaire devrait être beaucoup moins pesant !

Source : Thrillist
Commentaires