Ce célèbre pays européen impose une nouvelle taxe qui risque de faire fuir les touristes cet été

Bouton whatsapp

Attention si vous voyagez en Europe cet été : un pays très prisé des touristes pourrait vous imposer une nouvelle taxe sur votre hébergement.

Quand on voyage dans un autre pays, on doit se plier aux règles locales et certaines d’entre elles peuvent être contraignantes. Un pays européen très prisé des touristes a imposé une nouvelle taxe pour ses visiteurs. Depuis début janvier, une “taxe touriste” est appliquée en Grèce, ce qui a des conséquences financières sur le séjour des visiteurs.

Cet été, des frais supplémentaires seront appliqués sur les locations de courte durée dans les hébergements grecs. Le prix à payer variera selon le niveau et le classement de l’hôtel. Ainsi, les touristes devront payer 1,50 euro par nuit pour un établissement classé une ou deux étoiles, 3 euros pour les trois étoiles, 7 euros pour les quatre étoiles et jusqu’à 10 euros par nuit pour les hôtels cinq étoiles.

Crédit photo : iStock

Des frais supplémentaires

Cette taxe est une mauvaise nouvelle pour les touristes, mais aussi pour les propriétaires des hébergements qui craignent d’avoir moins de monde à cause de cette nouvelle contrainte. Ces frais supplémentaires visent à remplacer la “taxe séjour” mise en place en Grèce en janvier 2018 et devraient générer jusqu’à 300 millions d’euros.

Avec cette nouveauté, le pays espère renflouer ses caisses, son économie ayant été impactée par les catastrophes naturelles survenues l’été dernier dans les zones touristiques, qui ont engendré 600 millions d’euros de pertes.

Cette destination n'est pas la seule à faire payer des frais supplémentaires aux touristes. En effet, les taxes de séjour sont nombreuses dans les pays d'Europe puisqu'on en retrouve en Belgique (7,50 euros supplémentaires par nuit), en Allemagne (5% de la note d'hôtel), en Italie (taxe de 1 à 7 euros par nuit selon la ville où vous logez), au Portugal (2 euros par nuit), en Espagne (jusqu'à 4 euros supplémentaire par nuit) et au Pays-Bas (7% du prix de la chambre d'hôtel).

Crédit photo : iStock

En plus de cela, certaines villes et lieux touristiques sont désormais payants. À Venise, vous devrez débourser 5 euros par jour pour entrer dans la ville. Des taxes qui s'étendent également au-delà des frontières de l'Europe car au Japon, les visiteurs qui souhaitent gravir le mont Fuji doivent s'inscrire sur un site en avance et payer 2 000 yens, soit 12 euros, pour espérer atteindre le sommet.

Source : Les Echos
commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.