Vous partez au Pérou ? Voici les nouvelles restrictions pour visiter le Machu Picchu !

654partages

À partir du 1er juillet 2017, les visiteurs qui souhaitent voir le célèbre site du Machu Picchu, au Pérou, devront se plier à de nouvelles règles. Si, depuis toujours, il est nécessaire d’acheter un ticket afin d’entrer dans la zone et atteindre l’ancienne cité Inca, le gouvernement a décidé de renforcer les contraintes dans le but de protéger le lieu.

Dorénavant, les groupes de touristes seront accompagnés d’un guide et devront respecter des horaires de visite particulièrement strictes. L’idée est de faire baisser le nombre de personnes présentes sur le site en même temps, mais aussi et surtout d’obliger les voyageurs à adopter une conduite respectueuse de l’endroit. En effet, le Machu Picchu a beau être inscrit au patrimoine de l’UNESCO, cela n’a pas empêché les visiteurs d’abimer certains secteurs du site notamment en sortant des sentiers balisés mis en place par les autorités.

De nombreux voyageurs n'hésitent pas à marcher sur les pierres pour prendre des photos. Crédit photo : Shutterstock / sharptoyou

Pour avoir le droit de fouler le sol de la cité Inca, il faudra donc se plier au nouveau règlement en vigueur. Ce dernier offrira aux touristes deux sessions de découverte, une le matin (de 6h à 12h) et une l’après-midi (de de 12h à 17h30). Autre élément important, celles et ceux qui ont pris part à la visite seront accompagnés d’un guide local et ne devront pas sortir de trois itinéraires précis. Pour rappel, avant l’arrivée de ces nouvelles lois, il était possible de se promener librement entre les ruines.

D’après nos confrères britanniques du Guardian, le gouvernement péruvien a prévu de vendre 3 000 billets pour les entrées du matin et 2 600 pour celles de l’après-midi. Cependant, ce chiffre pourrait être amené à évoluer selon la fréquentation du site et l’affluence sur place. Pour ce qui est des tarifs, le billet est vendu à 41 euros l’unité, et vous pourrez l’utiliser pour une seule des deux sessions quotidiennes. Si vous souhaitez passer la journée sur le site, il faudra donc acheter deux tickets. En revanche, pour les enfants de 7 ans et moins, l’entrée reste gratuite.

Pendant longtemps, le Pérou et l’UNESCO se sont battus pour savoir combien, au maximum, le site historique du Machu Picchu, construit il y a plus de 500 ans, pouvait accueillir de touristes. En 2001, l’institution rattachée à l’ONU suggérait un quota de seulement 917 visiteurs par jour à cause des dommages sur le site. Mais finalement, face à l’importante manne économique qu’apporte le site, le gouvernement péruvien avait négocié pour 2 500 voyageurs par jour.

Dès le 1er juillet, l’arrivée des nouvelles règles fera augmenter ce chiffre à 5 600 visiteurs par jour le site (3 000 le matin et 2 600 l’après-midi, ndlr). Néanmoins, leur accompagnement et leur surveillance devraient permettre de protéger le Machu Picchu de bien meilleure façon qu’auparavant. C’est en tout cas le plan des autorités péruviennes, qui ont mis en place un vaste plan sur 20 ans pour protéger le site historique. Dans deux ans, un premier bilan de cette formule sera fait, de quoi se rendre compte si elle répond aux attentes.

L'immensité du décor sur le célèbre site historique. Crédit photo : Shutterstock / Anton_Ivanov

En attendant, ne vous inquiétez pas, il est toujours possible d’aller sur place sans problème et de découvrir l’incroyable culture Inca !

En vidéo : Winston, le tégu d'Argentine qui se comporte comme un gros chien
Source : Condé Nast Traveler
Dernières news