Vacances d'été : les 4 destinations touristiques françaises à fuir pour éviter la foule

Bouton whatsapp

À moins que vous n’aimiez la foule, vous devez éviter certains lieux touristiques en été. Ces sites que nous allons évoquer sont pris d’assaut pendant la période estivale. Alors certes, vous pourrez dire que vous y étiez, mais vous ne risquez pas d’en profiter...

Étretat, un site naturel qui a fait l’objet d’une pétition

Vous aimeriez admirer les falaises d’Étretat ? Mieux vaut organiser ce séjour en tout début ou en toute fin d’été. En effet, ce site est pris d’assaut chaque année, et ce, dès le mois de juillet.

En 2021, les habitants ont même lancé une pétition pour dénoncer le tourisme de masse. Ces derniers se sentaient “démunis” face à de véritables invasions de vacanciers. Alors que plus de 14 000 signatures avaient été récoltées, le maire avait songé à limiter le flux touristique sur les falaises.

Le Mont-St-Michel, près de 3 millions de visiteurs en 2022

Tous les ans, le Mont-St-Michel est envahi de touristes venus du monde entier. Et cette année pourrait être une année record. En 2022, un comptage des vacanciers a été réalisé sur la journée du 18 août. Le chiffre est effrayant : 36 000 visiteurs !

Là aussi, l’idée d’instaurer des quotas est également à l’étude.

Le Parc national des Calanques de Marseille, l’érosion côtière inquiète

Les calanques et leurs eaux turquoise font rêver les vacanciers du monde entier. Le problème, c’est que ces sites naturels subissent une surfréquentation depuis bien trop longtemps. Et celle-ci entraîne une érosion côtière qui ne cesse de s’intensifier.

Aujourd’hui, ce phénomène est particulièrement marqué dans certaines calanques. Face à ce paysage qui change beaucoup trop vite, les guides touristiques s’inquiètent. Pour tenter de ralentir ce phénomène, le Parc national des Calanques a instauré un accès sur réservation pour certains sites.

La calanque de Sugiton, par exemple, ne peut accueillir plus de 400 visiteurs par jour.

L’île de Porquerolles, des touristes toujours plus nombreux et des écosystèmes menacés

Poursuivons notre balade dans le sud de la France avec l’île de Porquerolles. Avec ses paysages à coup le souffle, ce petit coin de paradis attire tout autant, sinon plus, de touristes que les calanques.

Après des records de fréquentation, des décisions ont été prises pour limiter l'afflux de vacanciers. En effet, 12 000 visiteurs ont été recensés en 2020, sur une seule journée. Et en moyenne chaque année, ce sont plus de 8 000 vacanciers journaliers qui foulent le sol de cette île.

Pour tenter de freiner ces prises d’assaut et préserver ce site naturel, le nombre de visiteurs est désormais limité à 6 000 par jour. Ainsi, ceux qui souhaitent débarquer sur cette île du Var doivent réserver leur billet à l’avance pour pouvoir monter sur un bateau.

Par la suite, le Parc prévoit d’aménager une zone de mouillage qui préserve les posidonies. Ces herbes marines sont indispensables à la survie de l’écosystème marin. Malheureusement, elles tendent à disparaître, détruites par les polluants, l’aménagement des côtes et la création de plages artificielles.

En d’autres termes, si vous fuyez ces destinations prises d’assaut chaque été, vous vous éviterez un bain de foule et vous agirez en faveur de l’environnement.

Source : Cnews
COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Julie Boutillier

Curieuse de nature, je m'intéresse à tous les sujets d'actualité que je m'efforce de traiter avec le plus d'objectivité possible. Passionnée par l'écriture et ravie de pouvoir susciter l'intérêt des lecteurs, j'exploite toutes mes compétences rédactionnelles pour proposer des contenus enrichissants et agréables à lire.