Pour votre voyage en Irlande, 6 choses essentielles à savoir sur un super pays trop méconnu

23partages

L’Irlande, terre de Celtes et de traditions. Jonchée sur cette petite île à côté de leurs ennemis britanniques de toujours, l’Irlande est aussi mystérieuse que singulière. Une destination originale qui ne vous fera pas regretter votre choix. Mais avant de partir pour l’île verte, nous vous proposons un top 6 des choses à savoir sur l’Irlande.

1- L’hospitalité

Crédit : Steve Allen/ Shutterstock

Si vous craignez d’être mal reçu, vous pouvez d’ores et déjà vous rassurer sur ce point. Les Irlandais comptent parmi les habitants les plus chaleureux de la planète. Sympathiques et toujours prêts à rendre service, les Irlandais traitent tout le monde de la même façon, avec une gentillesse incroyable. Alors, si vous cherchez votre chemin, que vous êtes seul(e) dans un bar ou que vous voulez simplement discuter, les Irlandais sont de très bons amis de substitution. Ce proverbe de chez eux traduit d’ailleurs très bien cette philosophie : « En Irlande, il n’y a pas d’étrangers mais seulement des amis que vous n’avez pas encore rencontrés ». Alors, plutôt que de vous en tenir à vos faux amis Facebook, optez pour l’authenticité irlandaise.

2- Le Gaélique

Crédit : Joaquin Ossorio Castillo/ Shutterstock

C’est une particularité tout à fait irlandaise qui entretient les clichés que nous, étrangers, avons de l’Irlande. Le Gaélique est partout et fait partie intégrante de la culture du pays. Sur les routes, sur les panneaux, dans les restaurants et même à l’école, le Gaélique (aussi appelé « irlandais ») est la deuxième langue du pays. Incompréhensible pour nous, elle est parlée depuis l’arrivée du peuple Gaels sur l’île au XIIIème siècle et par 1 170 000 Irlandais. Mais rassurez-vous, même si les Irlandais ont une petite dent contre les Anglais, ils parlent quand même leur langue.

Ce sera peut-être aussi l’occasion pour vous durant votre séjour linguistique de pratiquer cette langue celtique en plus de perfectionner votre anglais. Nous tenons tout de même à vous avertir de l’accent (anglais) des Irlandais, très compliqué à déchiffrer, même pour un natif anglophone, alors pas d’inquiétudes.

3- Les Irlandais ne sont pas des Anglais !

Crédit : Aleksandar Mijatovic/ Shutterstock

Attention à la grosse erreur ! Si vous ne voulez pas énerver un Irlandais, ne lui dites surtout pas que c’est un Anglais ni même un Britannique. Car non, ce n’est pas la même chose. S’il vous prenait l’envie de plaisanter en les appelant par ce nom, vos nouveaux amis Irlandais risquent de ne pas très apprécier. Et oui, car avant 1800 et l’Acte de l’Union, l’Irlande ressemblait beaucoup à une colonie anglaise. Placés sous l’autorité du souverain anglais (Henri VIII) en 1541, les Irlandais ont toujours souhaité se défaire de l’oppression anglaise. Paradoxalement, c’est l’acte de l’Union qui marquera officiellement l’appartenance de l’Irlande à l’Angleterre avec la création du Royaume-Uni (aujourd’hui, seule l’Irlande du Nord).

Alors pas de farce et si un match de rugby se présente, n’oubliez pas de soutenir le XV du Trèfle.

4- Payer sa tournée

Crédit : Pressmaster/ Shutterstock

Pendant ce match de rugby ou même de football ou de hurling (sport très populaire dans le pays), pensez aussi à payer votre tournée aux supporters présents dans le bar. Dans les pubs irlandais, la tournée, c’est chacun son tour. Et si vous ne voulez pas car vous avez peur de l’addition, pas de panique, personne ne vous le reprochera. Rappelez-vous, les Irlandais sont les personnes les plus sympathiques du monde !

En revanche, même s’il ne s’agit pas de votre pays, il se peut que l’Ireland’s Call, l’hymne national, soit entonné lors de la fermeture des bars (c’est une pratique répandue). Pensez alors à vous lever et à respecter ce moment si cher aux Irlandais.

5- Conduire à gauche

Crédit : Casa nayafana/ Shutterstock

Ne vous avisez surtout pas de prendre le volant après avoir fait la tournée des bars ! Si vous devez vous déplacer sur la verte Erin, la voiture se conduit comme chez leurs grands ennemis anglais : à gauche. Et oui, il va falloir vous y habituer. Toutes fois, si vous préférez profiter du paysage sans prendre le volant, il existe une multitude d’alternatives. En train ou en bus, le réseau de ces deux modes de transport est plutôt performant. Les Irlandais ont une nette préférence pour le bus qui dessert plus de villes et coûte bien moins cher que le train. De quoi apprécier ces étendues de collines vertes.

6- La Religion

Crédit : wavebreakmedia/ Shutterstock

Parce que l’Irlande ce n’est pas que la Saint-Patrick, on se doit aussi de vous présenter brièvement la place qu’a la religion sur l’île. On ne voudrait pas rentrer dans des débats trop sensibles mais vous devez être prévenu des sujets sur la religion. Catholiques (au Sud) et Protestants (au Nord) se font la guerre depuis des années et ont en partie mené à la séparation de l’Irlande. Évitez le sujet et songez plutôt aux festivités de la Saint-Patrick.

Moment tant attendu par des millions d’Irlandais et sa diaspora à travers le monde, la Saint-Patrick est l’occasion de se réunir et de mettre ses différends de côté. Fête chrétienne (!), la Saint-Patrick est célébrée le 17 mars en l’honneur du saint patron de l’Irlande. Déguisés en Leprechaun (les petits lutins), les Irlandais savent célébrer comme il se doit cette fête populaire à coup de boissons alcoolisées (à boire avec modération). Parez-vous de vert et d’un trèfle à quatre feuilles. On vous conseille vivement de fêter cela à Dublin où les festivités peuvent durer plusieurs jours.

Vous l’aurez compris, l’Irlande est un petit pays à part. Tant de choses à découvrir et pas le temps de s’ennuyer. Vous êtes maintenant armé pour découvrir le pays de U2, Liam Neeson, Colin Farrell, Jamie Dornan, Oscar Wilde ou Samuel Beckett.

Turas maith a bheith agat !

Plus d'articles