Une nouvelle statue Moai a été découverte sur l'île de Pâques suite à un épisode de sécheresse

Bouton whatsapp

Suite à un épisode de sécheresse sur l’île de Pâques, des archéologues ont découvert une nouvelle statue Moai dans un lac qui s’était vidé de son eau. Une trouvaille qui pourrait être la première d’une longue série.

L’île de Pâques est une île volcanique située au Chili, qui est protégée et classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est principalement connue pour ses grandes statues Moai, qui constituent un attrait majeur pour les touristes.

Les statues Moai représentent des visages taillés dans la pierre. Elles ont été créées par une tribu polynésienne indigène il y a plus de 500 ans et étaient dédiées aux cultes ancestraux. Ces statues représentent des géants à forme humaine qui tournent le dos à l’océan et qui servaient à célébrer les dieux de la population de l’île de Pâques.

Crédit photo : iStock

Aujourd’hui, on compte près de 1000 statues sur l’île. Elles pèsent toutes entre 3 et 5 tonnes et la plus grande mesure 10 mètres de haut.

« Les Moai sont importants car ils représentent vraiment l’histoire du peuple Rapa Nui. Ils étaient les ancêtres déifiés des insulaires. Ils sont emblématiques dans le monde entier et représentent le fantastique patrimoine archéologique de l’île », a déclaré Terry Hunt, professeur d’archéologie à l’Université de l’Arizona.

Une nouvelle statue Moai découverte

Alors que l’on pensait avoir trouvé toutes les statues de l’île, une nouvelle a été découverte dans un lac asséché. L’annonce a été faite par Salvador Atan Hiton, le vice-président de Ma’u Henua, une organisation autochtone qui supervise le parc national de l’île.

Crédit photo : iStock

Cette statue, plus petite que les autres, est la première découverte dans un lac asséchée. Cette trouvaille est une conséquence du changement climatique dans la région, confrontée à de plus en plus de périodes de sécheresses. Si ces dernières persistent, les archéologues pourraient découvrir d’autres statues encore inconnues.

« Dans les conditions de sécheresse que nous connaissons actuellement, nous pourrions en trouver davantage. Cette statue a été cachée par les grands roseaux qui poussent dans le lit du lac, et la prospection avec quelque chose qui peut détecter ce qui se trouve sous la surface du sol peut nous dire qu’il y a en fait plus de Moai dans les sédiments du lit du lac. Quand il y a un Moai dans le lac, il y en a probablement plus », a supposé l’archéologue Terry Hunt.

Cette découverte est importante pour la communauté indigène Rana Nui et pour les archéologues qui espèrent trouver d’autres statues ainsi que les outils qui ont été utilisés pour les sculpter.

Source : Art News
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.