Les animaux de compagnie réduisent le stress et limitent le déclin cognitif des personnes âgées selon une étude

Bouton whatsapp

Une récente étude américaine a prouvé qu’avoir un animal de compagnie améliore notre santé mentale, réduit le stress et limite le déclin cognitif des personnes âgées.

Les propriétaires d’animaux de compagnie le savent : nos petites boules de poils nous apportent beaucoup de joie et contribuent à notre bonheur. Si le fait d’avoir un animal de compagnie permet de lutter contre la solitude, les animaux ont également de nombreux bienfaits sur notre santé mentale.

Crédit photo : Belyaeva Tatyana / Shutterstock

L’Université du Michigan a mené une étude à grande échelle, sur 1 400 participants âgés de plus de 50 ans. 56% des personnes interrogées avaient un animal de compagnie, dont un tiers depuis plus de cinq ans. Pendant six ans, les volontaires ont effectué des exercices de mémorisation et de calcul mental. À la fin de ces tests, un score cognitif a été attribué à chaque participant. Par la suite, les scores ont ensuite été comparés.

Avoir un animal améliore notre santé mentale

Selon les résultats de l’étude, les animaux de compagnie ont un impact sur nos capacités intellectuelles puisqu’ils améliorent notre santé mentale. Les chercheurs ont remarqué que les propriétaires d’animaux avaient un déclin cognitif plus lent que les autres. Ainsi, avoir un animal permettrait de ralentir le vieillissement du cerveau et serait un véritable soutien émotionnel.

En plus d’améliorer notre santé mentale, avoir un animal de compagnie serait bénéfique pour notre condition physique. La fréquence cardiaque au repos et la pression artérielle sont plus basses chez les personnes qui ont un animal de compagnie. En effet, ces personnes ressentent généralement moins de stress, mais le lien avec l’animal n’a pas encore été prouvé scientifiquement.

« Comme le stress peut affecter négativement la fonction cognitive, les effets potentiels d’atténuation du stress de la possession d’un animal de compagnie pourraient fournir une raison plausible à nos conclusions », a déclaré Tiffany Braley, auteure de l’étude et professeure de neurologie à l’Université du Michigan.

Crédit photo : Evrymmnt / Shutterstock

Selon l’étude, les personnes de 60 ans qui ont un chien auraient une forme physique semblable à celle d’une personne de 50 ans. Cette comparaison s’explique grâce aux efforts physiques qui sont fournis pour prendre soin d’un chien.

Des bienfaits pour les enfants

En plus d’être bénéfiques pour les personnes âgées, les animaux de compagnie sont également bons pour les adultes et les enfants. D’autres études que celle réalisée par l’Université du Michigan ont démontré qu’avoir un chien fait baisser le risque de mortalité lié aux maladies cardiovasculaires.

Concernant les enfants, avoir un animal de compagnie permettrait de renforcer le système immunitaire des plus petits. Il a en effet été prouvé que des maladies comme l’asthme, le rhume des foins et l’eczéma sont moins fréquentes chez les enfants qui ont été exposés à un animal durant les premières années de leur vie.

Bouton whatsapp