La consommation de viande de chien bientôt interdite en Corée du Sud ?

695partages

La Corée du Sud compte interdire la consommation de viande de chien sur son territoire.

Le président sud-coréen Moon Jae-in envisage d’interdire prochainement la consommation de viande de chien dans le pays, a révélé son cabinet ce lundi 27 septembre.

« Le moment n’est-il pas venu de considérer, avec prudence, l’interdiction de la consommation de viande de chien ? », a dit Moon Jae-in au Premier ministre Kim Boo-kyum lors de leur rencontre hebdomadaire, selon un porte-parole de la présidence.

Depuis plusieurs années, cette coutume est fortement critiquée dans le monde entier. La viande de chien a longtemps été un mets très prisé de la cuisine sud-coréenne, les estimations montant jusqu’à un million de canidés mangés chaque année.

Crédit Photo : Jung Yeon-je / AFP

Toutefois, cette pratique alimentaire est devenue plus rare au cours de ces dernières années. En effet, les Sud-Coréens considèrent les boules de poils comme des compagnons de l’homme et non comme un aliment.

Le secteur des animaux domestiques en plein essor

Au Pays du Matin calme, le secteur des animaux domestiques est en pleine expansion et de plus en plus de foyers vivent avec un chien, dont le chef de l’État.

Cet amoureux des bêtes a adopté un quadrupède destiné au commerce de la viande après sa prise de fonction en 2017. Sa volonté d’interdire la consommation de viande de chien a été formulée lors d’une présentation du plan visant à améliorer le système de soin des animaux abandonnés.

Pour le moment, la loi de protection des animaux en Corée du Sud vise principalement à interdire l’abattage des chiens et des chats mais pas leur consommation. De leur côté, les autorités ont eu recours à ce texte pour réprimer des fermes de chiens et des restaurants en amont d’événements internationaux.

Crédit Photo : JEON HEON-KYUN / EPA/MAXPPP

D’après la Humane Society International, environ 30 millions de chiens sont tués chaque année en Asie pour leur viande. À l’heure actuelle, la cynophagie est interdite à Taïwan.

Source : AFP