Des milliers d'oeufs géants découverts à la surface d'un volcan en activité au fond de l'Océan

Bouton whatsapp

Dans l’océan Pacifique, au large du Canada, des chercheurs ont découvert un phénomène très intriguant sur un volcan sous-marin qu’ils pensaient éteint.

En partant explorer les profondeurs du Pacifique, des scientifiques de la Northeast Pacific Deep-Sea Expedition ont fait une étonnante découverte. Sous la surface de l’océan, ils naviguaient près d’un ancien volcan éteint, haut de 1100 mètres et se trouvant à près de 1,5 kilomètre sous la surface.

Cependant, ils ont découvert que le volcan n’était pas éteint mais bien encore en activité. Mais leur surprise ne s’est pas arrêté là puisque le volcan était recouvert de milliers d’oeufs coniques.

Crédit photo :NEPDEP 2023

Biologiste marine spécialiste des grands fonds à Pêches et Océans Canada, Cherisse du Preez n’a pas caché sa stupéfaction à la découverte de ce nid géant. Selon elle, ces oeufs appartiendraient à la raie blanche du Pacifique : “J’étais abasourdie lorsque j’ai réalisé que le sommet de ce mont sous-marin était couvert de centaines de milliers d’oeufs de raie, peut-être même d’un million”.

Ce qui rend cette découverte si incroyable, c’est qu’il existe très peu d'endroits connus pour abriter des pontes de raies blanches du Pacifique. En réalité, il n’en existe qu’un, aux îles Galapagos et seulement quelques douzaines d’oeufs y avaient été observés : “C’était une trouvaille importante… J’ai immédiatement reconnu l’importance de ce que nous venions de découvrir”.

Ils assistent à une ponte en direct

L’équipe de scientifiques n’était pas au bout de ses surprises puisque durant leur observation, ils ont assisté à un spectacle extrêmement rare. Ils ont pu être témoins directs de la ponte d’une femelle raie blanche du Pacifique.

Crédit photo : NEPDEP 2023

“Nous avons vu une grande raie descendre en flèche vers le fond marin. J’avais réfléchi à quoi ressemblerait la ponte, et c’était exactement comme je l’avais imaginé : elle a plongé jusqu’au fond de la mer et s’est servie des coraux pour s’y accrocher et extraire l’oeuf”, confie la biologiste.

Pourquoi la raie blanche a-t-elle choisi un volcan activité pour en faire son territoire de ponte ? Selon la biologiste, la chaleur du volcan offrirait un environnement idéal pour l’incubation des oeufs, qui dure environ quatre ans : “On pense que la chaleur accélère les temps d’incubation et permet aux jeunes d’éclore avec plus de succès”.

Crédit photo :NEPDEP 2023

De plus, les coraux présent sur le volcan offrent un espace de protection aux oeufs, face aux prédateurs : “Nous pensons que les oeufs sont en sécurité ici et que les jeunes raies ont une meilleure chance de survie, de grandir, de descendre dans les profondeurs et d’errer en haute mer”.


COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef