Isère : ils sécurisent une ligne de 2 000 volts pour protéger les cigognes des risques d'électrocution

1 023partages
Bouton whatsapp

En Isère, la société Enedis a sécurisé une ligne de 2 000 volts en posant des gaines isolantes afin de protéger un couple de cigognes et ses trois petits, dont le nid a été construit sur un poteau électrique.

En Isère, près de la commune de Cessieu, un couple de cigognes a fait son nid sur un poteau électrique retenant une ligne de 2 000 volts.

Crédit photo : iStock

Il est très rare que les cigognes blanches décident de nicher en Isère. On estime que seul un à trois nids sont trouvés chaque année dans le département.

« Cette installation est une très bonne nouvelle pour la biodiversité en Isère, a déclaré Jean-Marc Taupiac, directeur régional de la Ligue de Protection des Oiseaux. Les cigognes ont choisi cet endroit car elles ont trouvé de quoi manger à côté. Il y a une décharge et un espace naturel humide où elles peuvent trouver de quoi se nourrir. »

Ils sécurisent la ligne électrique

Pour protéger le couple de cigognes et ses trois petits, les techniciens de l’entreprise de distribution d’électricité Enedis sont intervenus sur les lieux. Ils ont sécurisé la ligne en posant des gaines isolantes sur les fils électriques. Cette opération, à la fois dangereuse pour les oiseaux et les techniciens, a duré 45 minutes. Grâce à cet isolant, Enedis a protégé les cigognes des risques d’électrocution et a évité les éventuels courts-circuits qui auraient pu être provoqués par les branches du nid.

« C’est une situation totalement inédite pour nous. Les cigognes ont une grande envergure. Le risque, c’est qu’une aile heurte la ligne et que l’oiseau s’électrocute, il fallait donc intervenir », a expliqué Jean-Christophe Fizet, responsable d’Enedis.

Crédit photo : Enedis Alpes

Le nid était présent sur le poteau électrique depuis début mars, mais l’intervention n’a eu lieu que le 13 mai dernier. Cette attente était justifiée puisqu’il ne fallait pas intervenir trop tôt afin de protéger les oisillons.

« Le couple a construit son nid début mars. Il a fallu attendre que leurs oeufs éclosent et que les cigogneaux grandissent assez, sinon le risque d’une telle intervention aurait été que les parents abandonnent le nid », a affirmé Jean-Marc Taupiac.

Protéger la biodiversité en Isère

Quand les cigognes auront fini leur période de nidification, la société Enedis souhaite sécuriser entièrement la ligne électrique et les pylônes à proximité en déplaçant le nid, pour « éviter l'électrocution d’oiseaux de grandes envergures » et « empêcher l’établissement d’un nouveau nid sur un pylône électrique ».

Crédit photo : France TV

Cette opération a pu avoir lieu grâce au partenariat mis en place entre Enedis et la Ligue Protectrice des Oiseaux, qui agissent ensemble pour protéger les espèces animales et la biodiversité depuis plus de 18 ans. À terme, la Ligue Protectrice des Oiseaux aimerait construire une plateforme dédiée aux cigognes, pour leur permettre de faire leurs nids en toute sécurité.

Source : Le Parisien
Bouton whatsapp