Islande : une femelle orque a adopté un bébé... globicéphale !

En Islande, un groupe d’orques a adopté un bébé globicéphale, un genre de cétacé aussi connu sous le nom de «dauphin-pilote».

Il y a trois ans, une femelle orque a adopté un bébé globicéphale, un genre de cétacé appartenant à la famille des delphinidés. Une première !

Le mammifère marin, connu sous le nom de Sædís, a été observé pour la première fois en train de nager avec le baleineau en août 2021, dans l’ouest de l’Islande. Selon les scientifiques, Sædís s’occupait du petit comme si c’était le sien.

Crédit Photo : Orca Guardians Iceland / Marie Mrusczok

Deux autres orques, probablement du groupe de Sædís, étaient également présentes, mais aucun autre globicéphale n'a été aperçu, ce qui est inhabituel car les globicéphales voyagent également en groupes.

Un phénomène qui intrigue les chercheurs

Une étude publiée dans la revue «Canadian Journal of Zoology» explique que la relation entre les deux espèces est très complexe. En juin dernier, un groupe d’orques avait également été aperçu nageant auprès d’un bébé globicéphale, rapporte Newsweek.

«Parmi les orques se trouvait ce qui semblait être un bébé globicéphale. Il n'y a eu aucune observation de globicéphale dans la région de toute la journée. D'où vient ce bébé ? (...) Absolument incroyable !», a expliqué l'équipe de chercheurs de programme de recherche islandais Orca.

Bébé globicéphale. Crédit Photo : image d'illustration / istock

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette nouvelle rencontre inattendue fascine les scientifiques : «Nous avons déjà vu des interactions entre des orques et des globicéphales ici, dans l'ouest de l’Islande, mais généralement avec plus de grands groupes de globicéphales qui montraient un comportement d'intimidation envers les orques (…)», raconte de son côté l’ONG Orca Guardians Iceland dans les colonnes du magazine américain.

Vous l’ignorez peut-être, mais les globicéphales (aussi connus sous le nom de dauphin-pilotes) partagent un point commun avec les épaulards : une structure sociale très similaire.

Crédit Photo : image d'illustration

Pour Steve Byrne, fondateur de la Global Orcas Society, les orques ont peut-être fait preuve d’empathie pour le petit cétacé, qui a sûrement été abandonné par son groupe. Comme le précise Geo, les baleines tueuses ont préféré prendre soin du bébé, plutôt que de le manger.

«Les orques sont une espèce très développée. Elles comprennent, voire ont de l'empathie pour ceux qui en ont besoin».

Source : Insider
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef