Il pêche une araignée de mer bleue, un spécimen extrêmement rare

Bouton whatsapp

Ce mercredi 29 mai, un pêcheur breton a fait une surprenante découverte dans ses filets, en remontant une araignée de mer bleue. Très rare, le crustacé devrait rejoindre un grand aquarium.

La nature nous surprendra toujours, même quand on la côtoie au quotidien ! Frédéric Le Délaizir, pêcheur originaire de Lorient, dans le Morbihan, pourrait en témoigner après avoir récolté les fruits de sa pêche, ce mercredi 29 mai.

Parti pêcher la sole au-dessus des Birvideaux, entre l’île de Groix et la presqu’île de Quiberon, il remonte régulièrement des crustacés, dont des araignées de mer, dans ses filets. Seulement voilà, en 20 ans de carrière, il n’avait jamais pêché d’araignée de mer arborant une couleur bleue : “Depuis le temps que je pêche, je n’en ai jamais vu des comme ça”, raconte-t-il à Ouest-France.

Crédit photo : Ouest-France

En temps normal, le pêcheur lorientais se serait contenté de vendre le crustacé à la criée : “Une araignée de mer, ça se vend de 50 centimes à 1 euro en criée, si elle n’intéressait personne, celle-ci, je la remettais à l’eau”. Cependant, au regard de la rareté du spécimen, il décide de contacter un aquariophile qui lui confirme que l’animal intéressera sûrement des “aquariums comme Océanopolis à Brest ou Nausicaa à Boulogne-sur-Mer”.

L’araignée de mer épargnée grâce à sa couleur unique

L’aquariophile, nommé Frédéric Jacob, a donc pris en charge le crustacé pour l’acclimater à l’eau d’aquarium avant de contacter ses potentiels futurs propriétaires : “Sa couleur bleue vient très probablement d’une dégénérescence génétique très rare. Et comme elle est pleine, ses petits pourraient avoir la même particularité”, explique-t-il.

Crédit photo : Ouest-France

S’il est courant de découvrir des homards de couleur bleue, c’est plus rare chez les araignées de mer. Pourtant, il s’agit de la même anomalie chromatique qui s’explique par un déséquilibre entre les deux pigments qui composent leur carapace. En effet, l’apparence des crustacés est souvent rouge-orangée, provoquée par l’astaxanthine, tandis que la couleur bleue est provoquée par la crustacyanine.

À la cuisson, la crustacyanine est généralement détruite avec la chaleur tandis que l’astaxanthine est complètement libéré, rendant les crustacés encore plus rouges. Cette araignée de mer bleue sera donc sauvée grâce à sa particularité génétique.

Source : Ouest-France

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef