Lozère : volé en 2012, ce chien a retrouvé ses maîtres après 10 ans et sa réaction va faire fondre votre coeur

1 505partages
Bouton whatsapp

Fitou, un barbu tchèque de 12 ans, a enfin retrouvé sa famille après dix ans d’absence. Ses maîtres, Chantal et Jeannot Jaume, n’ont pas hésité à parcourir 500 kilomètres aller-retour pour ramener le chien auprès d’eux.

Crédit : Midi Libre

Adopté à l’âge de trois mois en 2010 par ce couple de Lozère, Fitou avait été volé, deux ans plus tard, alors qu’il était dans le Vaucluse avec Jeannot Jaume. « Je l'avais pris pour la chasse. J'étais avec lui dans les vignes. Je me suis retourné, il n'était plus là. Avec ma femme, on avait fait le tour de toutes les SPA. On était allé à la mairie. On avait cherché partout », se rappelle l'ancien maraîcher pour Le Midi Libre.

Même si le couple confie avoir « toujours gardé espoir », notamment en ayant fait appel à une amie voyante, leurs recherches ne donnaient rien. Jusqu’à ce samedi 2 juillet lorsque le couple Jaume reçu un appel de l’Eden, une pension et fourrière animale, du Chastel-Nouvel, au nord de Mende, en Lozère.

Fitou « pète la forme »

Crédit : Midi Libre

Au téléphone, Chantal Jaume n’arrivait « pas à y croire. Il a vécu dix ans sans nous. J'en ai pleuré ». Fitou avait été retrouvé par la police municipale à Saint-Chély-d’Apcher, errant seul, le 27 juin. Il avait ensuite été confié à Hélène Martinazzo-Bruel, la responsable de l’Eden.

C’est le samedi 2 juillet que Chantal et Jeannot ont appris l’heureuse nouvelle. Grâce à la puce de Fitou, Hélène Martinazzo-Bruel était parvenu à remonter jusqu’aux propriétaires du canidé. Le couple Jaume a alors pris sa voiture pour aller jusqu’à Saint-Chély-d'Apcher retrouver leur animal.

Les retrouvailles furent pleines d’émotions. « On avait un peu peur de le retrouver mal en point. On l'a quitté, c'était un cadet. On le retrouve, c'est un vieillard. Mais il pète la forme », s’est réjouit Jeannot. Ce dernier espère reprendre ses activités de chasse avec Fitou tandis que Hélène Martinazzo-Bruel espère faire changer le regard des gens sur les fourrières animales. « Nous jouons un rôle important dans la cause animale. Nous les mettons en sécurité. Nous prenons soin d'eux. Au bout de huit jours ouvrés, nous pouvons les proposer à l'adoption. Nous nous battons pour qu'ils retrouvent un foyer ». Mission réussie pour Fitou.

Source : Midi Libre
Bouton whatsapp