Hautes-Pyrénées : le coq Pititok attaqué en justice par un voisin de 76 ans, il remporte la bataille

13Kpartages
Bouton whatsapp

C’est une nouvelle victoire pour un coq de la campagne française. Le gallinacé Pitikok pourra continuer à chanter en toute quiétude dans son village des Hautes-Pyrénées.

Crédit : numxyz/ iStock

Comme son ami Maurice de l’île d’Oléron, aujourd’hui décédé, le coq Pitikok ne plaisait pas à tout le monde dans ce village d’Oursbelille. Un voisin, un septuagénaire qui réside occasionnellement dans les Hautes-Pyrénées, s’était plaint du chant du coq au petit matin.

Le plaignant originaire de Clermont-Ferrand avait porté plainte contre la propriétaire du gallinacé pour « trouble anormal du voisinage » et réclamait 6000 euros de dédommagement. L’affaire avait fait grand bruit à l’époque, faisant la une des journaux.

Un procès remporté par le coq Pitikok

Village d'Oursbelille. Crédit : Sotos/ Wikipedia

À la surprise générale, le procès prévu mardi 5 juillet a rapidement clôt tout débat. Le retraité de 76 ans a en effet retiré sa plainte à cause des nombreux messages haineux et menaces reçus sur les réseaux sociaux depuis le début de l’affaire.

De son côté, la partie adverse s’est réjouie de ce désistement : « C’est une affaire qui finit bien pour Pitikok qui pourra continuer à faire cocorico et à veiller sur ses petites poules », s’est exprimé Stéphane Jaffrain, l’avocat de la propriétaire de Pitikok.

Selon l’avocat, il s’agit d’une victoire contre ses « néoruraux qui viennent à la campagne, et qui ne supportent pas, ou peu, des sons qui sont naturels ».

Source : 20 Minutes
Bouton whatsapp
Coq