Paris : des animaux menacés accrochés aux murs par une street artiste pour sensibiliser le public

Bouton whatsapp

À Paris, une street artiste placarde des collages d’animaux sauvages pour sensibiliser les passants sur la préservation de ces espèces en voie de disparition.

Vous l’ignorez peut-être, mais environ 40 084 espèces sont menacées d’extinction au niveau mondial, selon l’Union internationale pour la conversation de la nature. En France, Nadège Dauvergne a décidé d’alerter le grand public sur cette situation critique.

À voir aussi

«L’étau se resserre autour de certains animaux»

Pour ce faire, la militante et street artiste placarde des dessins d’animaux sauvages un peu partout en France, notamment dans la Ville Lumière. Dans un reportage vidéo signé Brut, elle raconte son combat aux côtés de bénévoles.Ce jour-là, l’activiste s’était donné pour mission de coller 120 affiches de putois sur les murs dans Paris.

«L’idée c’est d’aider les gens à connaître ces animaux. Cette série Exodus ça part de l’état de la campagne», explique Nadège Dauvergne. Dans l’Hexagone, ce mustélidé est menacé par la perte de son habitat, la chasse et la mortalité routière.

De ce fait, la population de putois d’Europe ne cesse de diminuer, comme le précise Nathalie de Lacoste, référente du dossier putois à l’association SFEPM :

«Avant il était présent partout sur le territoire français et depuis le siècle dernier, ses populations ont été décimées. Nous, on souhaiterait qu’il soit sur la liste des espèces protégées».

Crédit Photo : Istock

De son côté, Nadège Dauvergne est formelle : «L’étau se resserre énormément autour de certains animaux», dont le putois qu’elle a érigé en porte-drapeau. Son objectif ? «Faire avancer la cause de ce petit animal qui est déclin afin qu’il devienne une espèce protégée», indique la militante sur son compte Instagram.

Bouton whatsapp