Tigre, éléphant, gorille... 10 espèces animales en voie de disparition

Déforestation, réchauffement climatique, braconnage… Aujourd’hui, de plus en plus d’espèces animales sont en voie de disparition. Parmi elles, on retrouve des animaux très connus que l’on ne pensait pas voir disparaître un jour, comme les tigres, les éléphants, les pandas ou encore les tortues. Pour en savoir plus, voici 10 espèces animales en voie de disparition.

Dans le monde, on compte 2 millions d’espèces animales connues. Cependant, de nombreuses espèces sont en danger, notamment à cause de l’activité humaine.

À voir aussi

Aujourd’hui, une espèce animale sur 3 est menacée de disparition, à cause de la déforestation qui entraîne la destruction de l’habitat naturel des animaux, du réchauffement climatique qui provoque des incendies dévastateurs, ainsi que de la chasse et du braconnage.

Chaque année, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature dresse une liste rouge des espèces menacées, en déclin ou en danger d’extinction. Selon cette liste, plus d’un quart des mammifères sont en danger d’extinction, ainsi que 15% des oiseaux, 40% des amphibiens et 30% des crustacés d’eau douce.

Aujourd’hui, plus de 6 000 animaux sont en danger critique d'extinction et 873 espèces sont définitivement éteintes. Pour tenter de sauver ces espèces animales en danger, des mesures sont mises en place, comme des programmes de conservation. Cependant, les efforts fournis ne sont pas encore suffisamment efficaces, et il reste de nombreuses actions à mener pour assurer la survie de ces espèces.

Parmi elles, on retrouve des animaux que tout le monde connaît, comme les tigres, les ours polaires ou encore les éléphants. Même si l’on pense que ces espèces ne disparaîtront jamais, elles sont aujourd’hui toutes en danger. Pour en savoir plus, voici 10 espèces animales en voie de disparition.

Le tigre du Bengale

Crédit photo : Neelsky / Shutterstock

Le tigre du Bengale est l’un des plus grands animaux sauvages au monde. Ce chasseur redoutable vit principalement en Asie, en Inde ou encore au Népal. Il y a plusieurs années, cet animal était victime d’une chasse aux trophées, menées par de nombreux braconniers. Même si cette pratique existe encore, elle est aujourd’hui illégale, et le tigre a pu être sauvé de justesse de l’extinction.

Cependant, le tigre reste toujours l’animal le plus menacé au monde, notamment à cause de la déforestation, qui entraîne la disparition des proies et de l’habitat naturel du tigre. De plus, cet animal est victime du braconnage, car il est chassé pour sa peau et ses organes, très prisés en Asie.

Déjà 4 espèces de tigres sont éteintes, comme le tigre blanc, disparu à l’état sauvage, ainsi que le tigre de Java. Cinq sous-espèces vivent encore en Asie et actuellement, on compte moins de 3 000 tigres dans le monde. Le tigre du Bengale est quant à lui quasiment éteint.

Le panda géant

Crédit photo : James Kirkikis / Shutterstock

Le panda géant, semblable à une grosse peluche, est un animal qui vit dans les forêts humides et froides, au Tibet et en Chine. Juchés à plus de 2 000 mètres d’altitude, on ne compte aujourd’hui plus que 1 750 pandas géants qui vivent à l’état sauvage.

La cause la plus importante de la disparition du panda géant est l’exploitation massive de bambou, qui est la principale source d’alimentation de l’animal. Ce végétal ne fleurit qu’une fois tous les 10 ans et après sa floraison, la pousse de bambou meurt immédiatement. Ainsi, cette nourriture peut disparaître très rapidement pour les pandas géants.

De plus, cet animal est très convoité pour sa fourrure. Au Japon, les marchés de peaux de pandas sont encore très fréquents. Enfin, si certains pandas géants sont détenus en captivité, le taux de reproduction dans les enclos est très faible. Ainsi, la réintroduction de cet animal dans son milieu naturel reste très difficile.

L’éléphant d’Asie

Crédit photo : Nuttaya Maneekhot / Shutterstock

L’éléphant d’Asie vit dans les forêts et les plaines en Chine, en Inde ou encore en Thaïlande. En l’espace d’un siècle, plus de la moitié de la population des éléphants d’Asie a disparu. La situation est très critique pour cet animal majestueux, car il est l’une des espèces les plus en danger au monde. Pourtant, les éléphants sont des animaux que l’on doit protéger car ce sont des êtres sensibles, dotés d’une grande intelligence.

Les éléphants d’Asie sont victimes de la déforestation mais aussi du braconnage, car ils sont très recherchés pour leur ivoire. Ils sont également fréquemment capturés dans des zoos et domestiqués. Après avoir vécu en captivité avec la présence de l’homme, ces éléphants sont parfois relâchés dans la nature, mais ils sont alors incapables de se défendre et de survivre seuls.

Aujourd’hui, on ne compte plus que 50 000 éléphants d’Asie, dont plus de la moitié est domestiquée. Cette espèce animale pourrait s’éteindre d’ici les 20 prochaines années.

La tortue luth

Crédit photo : Coulanges / Shutterstock

Cette espèce de tortue est la plus grande et la plus forte au monde. La tortue luth est en effet capable de nager dans toutes les mers du monde, car elle peut s’aventurer dans les tropiques jusqu’aux régions polaires. Dans les années 1980, on comptait en moyenne 150 000 tortues luth dans le monde, contre 20 000 aujourd’hui. En seulement 15 ans, la tortue luth a vu sa population chuter de près de 70%.

Cet animal est en danger à cause de la pollution plastique dans les océans. En effet, de nombreux déchets plastique sont présents dans les mers et les fonds marins, et les tortues luth les confondent souvent avec de la nourriture. Ainsi, elles avalent le plastique, ce qui entraîne leur mort.

De plus, les tortues luth perdent peu à peu leur habitat naturel. Pour donner naissance à leurs petits, elles aiment pondre leurs nids le long des plages, alors que de plus en plus d’hôtels sont construits à ces endroits. Enfin, ces tortues sont aussi victimes de la pêche.

Le rhinocéros de Java

Crédit photo : Nuwatphoto / Shutterstock

Le rhinocéros de Java a une population mondiale très réduite. Il fait partie des animaux en situation critique d’extinction, puisqu’on ne compte aujourd’hui plus que 58 rhinocéros de Java encore présents dans le monde. Il est l’un des animaux terrestres les plus rares au monde.

Cet animal est principalement en danger car il est chassé, notamment pour ses vertus dans la médecine traditionnelle chinoise. De plus, ses cornes sont très convoitées en Chine, car selon les pratiques locales, elles auraient des effets bénéfiques et aphrodisiaques pour l’homme.

La raie manta

Crédit photo : Divefriday / Shutterstock

Pouvant mesurer jusqu’à 7 mètres d’envergure, la raie manta est la plus grande des raies et un animal marin fascinant. Cet animal marin vit principalement en haute mer, et il est possible d’en observer depuis la surface. La raie manta aime se déplacer en petit groupe et se nourrit essentiellement de planctons.

Cette espèce vit dans les courants marins, qu’elle utilise pour entreprendre de longs voyages et se reproduire. Cependant, à cause du réchauffement climatique, ces courants sont aujourd’hui modifiés, ce qui provoque un grand bouleversement dans la migration des raies manta. De plus, cet animal est menacé par la pêche ainsi que l’exploitation des milieux côtiers.

L’ours polaire

Crédit photo : Evaurban / Shutterstock

L’ours polaire, également appelé ours blanc, est l’espèce la plus puissante des ours mais aussi la plus vulnérable. Il s’agit d’un très bon chasseur, qui vit dans la région arctique. L’ours polaire est le premier animal directement impacté par le réchauffement climatique et la hausse des températures. En effet, les ours polaires vivent sur la banquise et ont besoin des calottes glaciaires pour vivre et s’alimenter.

Aujourd’hui, leur survie est en danger à cause de la fonte des glaces. Les ours polaires sont également victimes de la pollution des océans, car ils peuvent ingérer des pesticides et du plastique, ce qui affecte leur organisme.

Le gorille

Crédit photo : Onyx9 / Shutterstock

Très célèbre, le gorille fait également partie des espèces animales en voie de disparition. C’est notamment le cas des gorilles de montagnes, qui est la sous-espèce de gorille la plus menacée. Cet animal vit dans les forêts tropicales humides, notamment situées dans l’Ouganda et le Rwanda. Aujourd’hui, il ne reste plus que 110 000 gorilles, dont seulement 700 gorilles des montagnes.

Victimes de la déforestation et du braconnage, ils ont également soufferts de la guerre au Rwanda, qui a eu des conséquences très graves pour cette espèce animale.

L’orang-outan

Crédit photo : Tristan Tan / Shutterstock

Connu pour son épaisse fourrure rouge qui le fait ressembler à une grosse peluche, l’orang-outan vit dans les forêts tropicales en Indonésie. Il aime vivre à la cime des arbres pour chercher des fruits, des feuilles et des insectes à manger. Il y a plusieurs années, les orangs-outans vivaient dans l’ensemble de l’Asie du Sud-Est.

Aujourd’hui, on les retrouve uniquement sur les îles de Bornéo et de Sumatra. Sa disparition est principalement causée par la destruction de son habitat naturel, qui disparaît à cause de la culture de l’huile de palme. En moyenne, 25 orangs-outans disparaissent chaque année et l’espèce pourrait définitivement disparaître dans les prochaines années.

L’aigle royal

Crédit photo : Iliuta Goean / Shutterstock

L’aigle royal est l’un des oiseaux les plus populaires au monde. Connu pour sa grandeur et son élégance, il peut vivre partout sur Terre mais est globalement présent au Japon, en Afrique, en Amérique du Nord et en Grande-Bretagne.

Suite au développement des villes et à la déforestation, l’aigle royal est menacé à cause de la destruction de son habitat naturel. La perte de la forêt réduit effectivement les zones de chasse du volatile.

Plus d'articles
À lire aussi