Une femelle orque aurait adopté un bébé globicéphale, un cas unique selon les scientifiques

Des scientifiques ont observé un comportement unique chez une orque femelle, qui aurait adopté ou kidnappé un bébé globicéphale.

L’orque, connue sous le nom de Saedis, a été observée en août 2021 dans l’océan Atlantique, à l’ouest de l’Islande, en compagnie d’un bébé globicéphale. C’est la première fois que les scientifiques ont remarqué le duo et ils pensent que l’orque aurait adopté le jeune cétacé car elle semblerait prendre soin de lui.

Crédit photo : Canadian Journal of Zoology

Une observation rare, même unique, parce les orques, autant que les globicéphales, nagent en groupe. Si Seadis était accompagnée de deux autres orques, le bébé globicéphale était lui bien seul.

Le globicéphale, aussi connu sous le nom de dauphin-pilote, fait partie de la famille des delphinidés, à l’instar des autres dauphins. Ils sont reconnaissables à leur melon frontal fortement développé.

La découverte scientifique a été publiée récemment dans le Canadian Journal of Zoology, dans laquelle il est décrit le comportement bienveillant de l’orque envers son jeune compagnon.

“L’orque nageait avec le bébé globicéphale dans la position échelonnée, ce qui signifie que le bébé nageait juste à côté de sa nageoire pectorale. Cette position permet au bébé de faire moins de mouvements de la queue que lorsqu’il nage seul et de surmonter les limitations physiques lors de déplacements à grande vitesse. En d’autres termes, le bébé est porté par l’onde de pression créée par le corps plus grand de l'adulte.”, explique Marie Mrusczok, auteur de l’étude.

Cette observation les porte donc à croire que l’orque aide le petit à nager, l’autorisant à l’accompagner plutôt que de le laisser seul.

Crédit photo : Canadian Journal of Zoology

Une adoption ou… un kidnapping ?

Cependant, une académicienne de l’équipe de recherche, Elizabeth Zwamborn, met un doute sur le réel altruisme de l’orque. En effet, une autre interprétation peut naître de cette observation. Selon elle, ce pourrait être un cas de kidnapping.

“Au large de l’Islande, les deux espèces cohabitent mais les relations peuvent être tendues. On a déjà vu des groupes de globicéphales chasser les orques. On n’en connaît pas la raison mais il y a une chance que l’orque ait séparé le bébé globicéphale de son groupe”.

Crédit photo : Canadian Journal of Zoology

L’étude souligne aussi que Saedis n’a jamais eu de bébé à elle, alors il est possible qu’elle l’ait pris comme remplaçant. De plus, les scientifiques ont aussi observé que le bébé avait l’air émacié et ne semblait pas avoir été nourri récemment, ce qui ferait sens car l’orque, n’ayant jamais materné, ne serait pas en mesure de le nourrir.

Un an plus tard, Saedis a été observée auprès d’un groupe de globicéphales, mais le bébé n’était pas présent. Les confrontations entre Saedis et l’autre groupe de dauphin-pilote semblaient être de nouvelles tentatives de prendre un autre bébé.

VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef