Cette créature hybride qui a effrayé Twitter était en réalité... une œuvre d'art

Bouton whatsapp

On vous explique aujourd'hui comment un tweet, que l’on qualifiera de racoleur, a affolé la toile le week-end dernier.

Tout est parti d’une vidéo postée sur Twitter !

À voir aussi

Le 26 février dernier, une internaute (qui se fait appeler « payxdwr ») filme une créature hybride et effrayante, puis partage aussitôt les images sur le réseau social

Sur ces dernières, on aperçoit cette chose velue recroquevillée dans un coin, en position fœtale. Bien qu’elle ressemble à un animal, comme en attestent ces quatre membres munis de longues griffes, elle arbore pourtant un visage humain.

Crédit photo : capture d'écran

Et ce n’est pas tout, la vidéo, qui n’a pas de son, montre en effet que la créature bouge et respire, ce qui laisse supposer qu’elle est vivante.

« J’ai croisé cette chose à saint germain des près pouvez-vous m’éclairer sur sa nature svp », peut-on lire, en légende de ce tweet à la fois mystérieux et effrayant.

Mais quelle est donc cette créature hybride et effrayante ?

Il n’en fallait pas plus pour affoler la toile !

Comme il fallait s’y attendre, de nombreuses personnes ont ainsi réagi, entre incompréhension et effroi. Certaines ont même confirmé qu'il s'agissait bien d'une créature vivante avec des explications plus ou moins farfelues. D’autres ont préféré en rire, raillant la jeune femme à l’origine du tweet

Devant ce florilège de réactions, cette dernière a surenchéri une heure après la publication, en continuant d’entretenir le doute.

« Je suis moi-même choqué et j’ai aucune explication à cela, juste si vous voulez aller voir de vous-même c’est à saint Germain des près pas loins des galeries d’art » (sic), a-t-elle ainsi ajouté.

Évidemment, tout ceci était faux et cette mystérieuse créature venue d’ailleurs n’existe pas. Il s’agit en effet d’une œuvre d’art que l’on peut admirer dans le cadre de l’exposition « Strange Aeons – We will meet you there », qui se tient à la galerie Valois jusqu’au 19 mars 2022.

Un indice de lieu se trouvait d’ailleurs dans le second message de la jeune femme car cette galerie se trouve bel et bien dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, situé dans le 6e arrondissement de la capitale.

Cette œuvre a été réalisée par Peybac, un duo d’artiste iranien composé de Peyman Barabadj et Babak Alebrahim Dehkordi. L’hyperréalisme de cette sculpture est assez saisissant, à commencer par sa respiration, obtenue grâce à un mécanisme qui fait gonfler puis dégonfler son corps fait de mousse et de silicone.

Avec ce tweet viral, l’exposition, qui propose également deux autres sculptures similaires ainsi que des tableaux sur le même thème, vient de bénéficier d’une sacrée publicité

Quant à la personne qui a publié la vidéo, si cette dernière cherchait le buzz, elle a manifestement réussi son coup puisque celle-ci a fait plus de... 6 millions de vues. Pour l’honnêteté, en revanche, on repassera !

Bouton whatsapp